Lotus supprime le nom «spéculoos»: le patron de l’entreprise explique pourquoi

Lotus supprime le nom «spéculoos»: le patron de l’entreprise explique pourquoi
Phoot Newss

Dès l’année prochaine, le fabricant de biscuits Lotus abandonnera le nom de « speculoos », a indiqué le patron de Lotus Jan Boone lors d’une une interview accordée au journal De Tijd. L’entreprise entend faire de ses biscuits une marque mondiale, c’est pourquoi elle a opté pour le nom américain ’Biscoff’, à la sonorité internationale. La célèbre pâte à tartiner à base de speculoos prendra également ce nom-là.

Aujourd’hui, Lotus Speculoos est uniquement présent sur l’emballage en Belgique, aux Pays-Bas et en France. Ailleurs dans le monde, le produit est vendu sous l’appellation Biscoff, contraction des mots biscuit et café.

Le patron de Lotus veut maintenant utiliser ce nom partout pour faire de ses biscuits une « marque mondiale ». Le nom « speculoos » disparaîtra donc en Belgique et dans les pays voisins.

Une annonce qui a provoqué beaucoup d’émoi sur les médias sociaux, ce qu’a également constaté Jan Boone. « Certains le regrettent, mais beaucoup de gens trouvent cela chouette aussi », relève-t-il samedi, interrogé par Belga. L’entreprise a fait effectuer des recherches sur le changement de nom. « Presque tous les consommateurs sont d’accord », note-t-elle.

Les speculoos ne disparaîtront toutefois pas complètement. En Belgique, aux Pays-Bas et en France, la mention « original speculoos » sera en effet ajoutée en dessous de la marque Biscoff, explique le patron de Lotus.

Il s’agit également de protéger une marque mondiale. « Nous avons travaillé pendant des années pour protéger Biscoff. Sinon, elle serait copiée immédiatement, jusqu’en Chine », explique le dirigeant.

En plus d’être le grand patron de Lotus Bakeries, Jan Boone est également actionnaire du Club de Bruges. Le fait d’avoir une marque internationale signifie-t-il que Biscoff sera bientôt sur les vareuses des Brugeois ? « Il n’y a pas de plans pour cela », répond-il.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous