Accueil Société

Carnet de bord de l’intensiviste: «Les fantasmes sont bien pires chez les gens qu’on laisse derrière la porte»

Vu la situation dans les hôpitaux du pays, « Le Soir » a décidé de relancer son « carnet de bord ». Plusieurs fois par semaine, un membre du corps médical reviendra sur sa journée de lutte contre la deuxième vague. Alexandre Ghuysen, chef de service associé aux Urgences du CHU de Liège, raconte.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Nous avons connu une période d’accalmie samedi et on s’est tous demandé pourquoi. Cependant, on n’a pas osé croire à la décrue et on avait raison car, dimanche, les choses sont reparties sur les bases de la semaine. Néanmoins, ce samedi calme nous a permis de reprendre quelque peu notre souffle. Le taux d’absentéisme du personnel est toujours aussi élevé mais, avec la fermeture de certaines unités, il y a eu une redistribution des forces. Et on peut compter sur un vrai support. Il y a eu beaucoup de volontaires pour venir travailler en dehors de leur zone de confort. Cela nous apporte une aide considérable et on ne peut que leur dire merci, merci et merci. Il faut bien se rendre compte que les urgences sont déjà en temps normal une zone stressante.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs