Accueil Culture Livres

Confinement: lire pour vivre d’autres vies que la sienne

Le monde politique a reconnu que lire est aussi primordial que manger, bricoler ou jardiner.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 2 min

Confiner, c’est s’isoler. Réduire ses contacts sociaux, diminuer les sorties pour les achats, garder ses distances, ne recevoir qu’une personne chez soi. Dur. Très dur. Pour tenter de s’en sortir, pour ne pas rester (trop) stressé, pour avoir d’autres horizons que les murs de son appart, le livre est sans doute le meilleur des moyens, même s’il n’est pas le seul. Lire un livre, c’est s’évader, découvrir d’autres mondes, partager d’autres expériences, s’identifier à d’autres personnages, vivre d’autres vies que la sienne. Ce qui embarque le lecteur dans des aventures, des péripéties, des itinéraires des voyages qui le réjouissent, et cette dimension d’amusement est importante. Ce qui entraîne en même temps l’empathie, la comparaison, la relativité, la mise en distance de sa propre vie et la réflexion sur la façon dont on la mène.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs