Professeur décapité en France: le Premier ministre français rend hommage à Samuel Paty avec des élèves

Professeur décapité en France: le Premier ministre français rend hommage à Samuel Paty avec des élèves
AFP

Le Premier ministre Jean Castex a rendu hommage lundi au professeur assassiné Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), la ville où il enseignait, en observant une minute de silence avec les élèves d’une classe de CM2.

Accompagné du ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, le chef de gouvernement est arrivé vers 9H30 au collège du Bois d’Aulne, où travaillait le professeur d’histoire, où ils ont échangé avec la communauté éducative.

M. Castex a insisté sur la nécessaire reconstruction collective et le rôle central des professeurs dans l’école de la République.

« Ici, Samuel Paty apprenait à chaque enfant de la République à devenir un citoyen libre. Pour lui, pour notre pays, nous continuerons. C’est notre honneur et notre devoir », a écrit sur Twitter le chef du gouvernement en postant une photo illustrant sa rencontre avec les collégiens.

Le Premier ministre et son ministre de l’Education se sont ensuite rendus vers 11H à l’école primaire voisine le Clos d’en Haut de Conflans-Sainte-Honorine où, après avoir écouté la lecture par trois élèves de la lettre aux enseignants de Jean Jaurès, ils ont observé une minute de silence avec un peu de retard sur l’horaire prévu pour l’hommage national.

Les masque pour les primaires

Prenant tour à tour la posture du professeur, M. Castex puis M. Blanquer ont interrogé les élèves sur la signification de l’hommage à Samuel Paty et sur les symboles de la République. Pour illustrer le propos, le ministre leur a proposé de chanter ensemble La Marseillaise.

En cette journée de rentrée scolaire marquée par les nouvelles mesures sanitaires, le Premier ministre a également insisté sur le port du masque pour les élèves.

L’échange s’est conclu par une invitation de la classe au ministère et à Matignon.

Après deux semaines de vacances, 12 millions d’élèves, dont ceux des écoles primaires désormais masqués, ont effectué lundi, dans une France reconfinée, une rentrée scolaire particulière entre vigilance sanitaire et sécuritaire, et hommage à Samuel Paty.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous