Coronavirus: la limite des 2.000 lits en soins intensifs ne devrait pas être dépassée

La limite des 2.000 lits disponibles en soins intensifs en Belgique ne devrait pas être dépassée, a pronostiqué lundi Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral Covid-19. Ce qui lui permet d’avancer cette prédiction : le ralentissement de l’augmentation des admissions à l’hôpital mais aussi le respect des mesures plus strictes, qui entrent en vigueur ce lundi.

Actuellement, 6.823 patients atteints du Covid-19 sont hospitalisés en Belgique. Les soins intensifs traitent 1.223 malades, dont environ 60 % ont besoin d’une ventilation artificielle.

Le pic de la première vague, datant du 8 avril, est presque atteint, où 1.285 patients étaient hospitalisés en soins intensifs. Le nombre de patients hospitalisés double tous les 14 jours et ceux en soins intensifs tous les 10 jours, alors que ce doublement était atteint tous les huit jours ces dernières semaines.

Ce ralentissement « doit permettre de gagner du temps et aux hôpitaux de s’organiser pour gérer l’afflux de patients » qui reste important. « La pression reste intense sur les hôpitaux. » Toutefois, avec le respect des mesures plus strictes entrées en vigueur lundi, la limite maximale de 2.000 lits en soins intensifs ne devrait pas être dépassée.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous