Deceuninck - Quick Step ne «cherche plus de coureurs» pour 2021 malgré les nombreuses demandes

Patrick Lefevere
Patrick Lefevere - Photo News

La crise du Covid-19 fait sentir ses effets dans le peloton. De nombreux coureurs ont fait leurs adieux au cyclisme ces dernières semaines comme Jürgen Roelandts, Serge Pauwels et Nikolas Maes pour ne citer que quelques Belges. La formation CCC a renoncé à poursuivre ses activités et sa licence WorldTour a été vendue à Circus-Wanty Gobert. Il n’y a toujours pas de certitude sur l’avenir de NTT Pro Cycling en WorldTour l’année prochaine. De plus, beaucoup d’équipes doivent se contenter d’un budget réduit et donc, plus que jamais, de nombreux coureurs sont encore à la recherche d’une équipe pour l’année prochaine.

«Non seulement des coureurs me cherchent, mais ma boîte aux lettres est également pleine de candidatures volontaires de soigneurs, directeurs sportifs, mécaniciens», explique Patrick Lefevere, «mais je ne cherche plus de coureurs pour la saison 2021. J’en ai 28 en ce moment et bien que vous puissiez avoir 32 coureurs dans votre équipe l’année prochaine, je n’ai pas besoin d’un coureur supplémentaire. Je n’ai plus de budget».

Dans sa chronique au Het Nieuwsblad Lefevere a déclaré il y a quelques semaines qu’un retour de Mark Cavendish dans son équipe n’était pas exclu. «Ce n’est pas un secret qu’il veut revenir dans notre équipe. J’y pense, mais pour l’instant mon coeur dit oui, mais mon esprit dit non», a-t-il écrit.

«Mark a un palmarès. Il a gagné 30 étapes du Tour de France. Il peut signifier beaucoup pour les jeunes coureurs, il apporte beaucoup d’expérience, mais en même temps je me demande ce qu’il peut faire pour notre équipe. Par exemple, on ne demande pas à quelqu’un comme lui d’être en tête dès le départ. Je n’ai pas non plus besoin de faire un coup de publicité. Sa venue serait un grand coup pour une autre équipe, mais ici c’est différent. Dans la Vuelta, nous espérons notre 100ème victoire d’étape dans un grand Tour, nous comptons à nouveau le plus grand nombre de victoires cette saison (39, ndlr).»

«Mark veut vraiment rejoindre l’équipe, il veut même rouler gratuitement, mais qu’est-ce qui est gratuit ?», conclut Lefevere, «il faut toujours payer le salaire minimum sur le WorldTour. Dans son cas, c’est 70.000 euros. Maintenant, je suis un homme rationnel et en principe j’ai assez de coureurs, mais je ne suis pas encore tout à fait au bout de mes peines».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • PHOTONEWS_10853879-088(1)

    Par Stéphane Thirion

    Cyclo-cross

    Cyclocross: Wout Van Aert remet les mains dans le cambouis

  • Les coûts liés au matériel sont considérables même s’il s’agit d’une structure plus modeste. @News

    Le peloton en manque de vélos

  • Pas question pour Guillaume Martin et ses collègues de s’entraîner intensivement dès janvier sous peine d’être « cramé ».

    Par Eric Clovio

    Route

    Cyclisme: «Le menu hivernal est individualisé», explique Samuel Bellenoue

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous