C1: Liverpool face à l’Atalanta, «gros défi» et belle opportunité

Mohamed Salah
Mohamed Salah - Photo News

Vainqueur à Amsterdam (1-0) et contre Midtjylland (2-0), un troisième succès en Italie serait, avec encore deux matches à domicile plus un déplacement au Danemark à jouer sur la phase retour, un pas de géant vers les huitièmes de finale de C1.

Un scénario tout à fait envisageable car la réussite semble de nouveau être du côté des Reds qui ont connu un week-end parfait, leur principal rival en ce début de saison, Everton, s’étant incliné à Newcastle (2-1), pendant qu’ils gagnaient contre West Ham sur le même score, prenant la tête du classement après la 7e journée.

La principale fragilité pour les hommes de Jürgen Klopp viendra évidemment de la défense, la plus mauvaise de Premier League, même si presque la moitié des 15 buts encaissés en 7 journées l’ont été lors de l’humiliant 7-2 contre Aston Villa.

Avec Virgil van Dijk, Joël Matip et Fabinho blessés, le coach allemand a dû se résoudre à titulariser contre West Ham, Nathaniel Phillips, joueur de la réserve qui, à 23 ans, n’avait jamais joué en Premier League.

Incertitudes dans les deux équipes

Pour le match en Italie, Klopp pourrait à nouveau titulariser le prometteur Rhys Williams (19 ans), qui avait déjà débuté contre Midtjylland.

Si Matip a repris l’entraînement collectif, Klopp a laissé planer le doute sur son implication dans ce match, tout comme pour Naby Keita au milieu.

«Naby et Joel se sont entraîné hier (dimanche) avec l’équipe, mais pas Thiago» Alcantara, l’autre grand absent au milieu.

«Je n’ai aucune idée de ce que je vais faire de cette information pour le moment. Ils se sont entraînés, c’est mieux que s’ils ne s’entraînent pas, mais (...) nous avons encore une journée pour prendre la décision» et «elle sera prise tard, tard, tard», a-t-il assuré.

L’Atalanta est lui aussi confronté à des incertitudes qui se concentrent sur le milieu et la défense, avec des pépins physiques pour Rafael Toloi et Cristian Romero derrière, ainsi que Hans Hateboer, Robin Gosens ou Marten de Roon dans l’entrejeu.

La victoire, samedi, à Crotone (2-1), avec un doublé du Colombien Luis Muriel, a relancé les hommes de Gian Piero Gasperini qui restaient sur deux revers en championnat.

«Match capital»

Et si la fatigue commence à se faire sentir avec l’accumulation de matches, l’état d’esprit et la combativité des Bergamasques restent irréprochables.

Pour Klopp, l’Atalanta est même «le plus gros défi» posé à Liverpool depuis le début de la saison.

C’est une équipe avec «de très bons joueurs et bien organisée, et qui joue avec 100% de conviction dans son système», a jugé l’Allemand qui les a comparé au Leeds de Marcelo Bielsa, qui était venus partager les points (3-3) à Anfield lors de la première journée.

Pour les Italiens, le match sera aussi un tournant, alors que se profile un autre gros rendez-vous contre l’Inter Milan en championnat ce week-end.

Gasperini donne cependant la priorité aux Reds «parce que (le match) est plus proche et que la Ligue des champions offre moins de marge pour rattraper le terrain perdu».

«Ce sera un match capital au niveau du classement. Le résultat n’est pas décisif en soi mais est important à court terme», a souligné, après Crotone, le coach italien, qui a qualifié son homologue Klopp de «référence».

«Ses équipes sont extraordinaires par leur vitesse, leur technique, leur capacité à modifier les équilibres en cours de match. Elles obtiennent des résultats en jouant bien», avait-il souligné. A charge pour l’Atalanta de faire déjouer Liverpool.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous