Bayer: nouvelle perte en milliards au 3e trimestre, le dossier glyphosate pèse

Ce résultat déjoue les attentes des analystes, qui tablaient sur un bénéfice trimestriel.

De juillet à septembre, le groupe de Leverkusen a par ailleurs vu ses ventes reculer de 5% sur un an (corrigé des effets de change et périmètre), à 8,5 milliards d'euros, continuant à souffrir de la situation sanitaire.

Bayer a néanmoins confirmé ses objectifs pour 2020, avec un chiffre d'affaires global prévu "entre 43 et 44 milliards" d'euros, soit une croissance comprise entre 0 et 1% par rapport à 2019.

Le résultat opérationnel (Ebit) ressort négatif de 9,4 milliards d'euros, pour l'essentiel en raison de l'inscription à fin septembre d'une dépréciation d'actifs de 9,25 milliards d'euros dans la branche agrochimie, dont l'herbicide au glyphosate Roundup, commercialisé par sa filiale Monsanto, est accusé de provoquer des cancers.

Après un accord à l'amiable conclu fin juin aux Etats-Unis qui devait solder 125.000 poursuites en cours ou non encore déposées, un juge du district de Californie a émis d'importantes réserves sur sa validité, obligeant Bayer à faire marche arrière sur une partie de l'accord impliquant des dossiers futurs.

Au deuxième trimestre, Bayer avait affiché une perte nette de 9,5 milliards d'euros en raison de cet accord à l'amiable.

L'Allemand indique mardi que le processus "prendra plus de temps" et qu'un nouveau concept en préparation pour régler ces litiges lui coûtera "environ 2 milliards de dollars", soit plus que les 1,25 milliard initialement prévus.

Les ventes dans cette division ont elles diminué de 11,6% sur un an, à 3,03 milliards d'euros. La région Amérique du Nord a été particulièrement touchée, du fait notamment de surfaces cultivées de maïs inférieures aux prévisions, causant des retours de marchandises.

Le tableau est contrasté dans la branche pharmacie, où les ventes de médicaments sur ordonnance ont diminué de près de 2%, affectées par les restrictions liées à la pandémie du Covid-19, tandis que les ventes de médicaments sans ordonnance ont augmenté de 6,2%.

"Malgré la faiblesse du trimestre et les effets significatifs de la pandémie, le chiffre d'affaires ajusté des effets de devises et de portefeuille ainsi que le résultat net par action ajusté se retrouvent après les neuf premiers mois au niveau de l'année précédente", a résumé le CEO du groupe, Werner Baumann, dans un communiqué.

Début octobre, Bayer a annoncé vouloir économiser d'ici 2024 1,5 milliard d'euros en plus des 2,6 milliards d'euros d'économies annuelles annoncées en 2018 et qu'il compte réaliser dès 2022.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous