Attaques à Vienne: l’identité de l’assaillant abattu par police est connue

Attaques à Vienne: l’identité de l’assaillant abattu par police est connue

L’assaillant de l’attaque survenue à Vienne lundi soir était âgé de 20 ans et avait été précédemment condamné pour son implication dans une organisation terroriste, a indiqué mardi le ministre de l’Intérieur autrichien Karl Nehammer. Il s’agissait d’un sympathisant de l’État islamique, selon le ministre.

Le jeune homme était un citoyen d’Autriche et de Macédoine du Nord, a ajouté le ministre à l’agence APA. Il avait été condamné en avril 2019 après avoir voyagé en Syrie pour rejoindre l’Etat islamique. Sa peine était de 22 mois de prison mais il avait été libéré sous conditions début décembre, a précisé le ministre.

« C’est une personne radicalisée qui se sentait proche de l’EI », a-t-il encore déclaré, précisant que l’assaillant abattu était armé et portait bien une ceinture d’explosifs. Le maire de Vienne avait indiqué plus tôt que celle-ci était factice.

Selon Karl Nehammer, la police a perquisitionné 15 maisons et interpellé plusieurs personnes liées au suspect.

Potentiellement plusieurs auteurs

Quatre personnes sont décédées, en plus de l’assaillant, tué par la police. Celle-ci et le ministre de l’Intérieur ont indiqué ne pas avoir encore clairement établi si l’assaillant avec des complices. « Nous ne pouvons pas exclure qu’il y avait d’autres auteurs », a déclaré Karl Nehammer.

Les tirs ont éclaté en début de soirée, à quelques heures de l’entrée en vigueur d’un reconfinement de l’Autriche pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

Le drame s’est déroulé en plein coeur de la capitale autrichienne, près d’une importante synagogue et de l’Opéra. « A ce stade, il n’est pas possible de dire si la synagogue » était la cible des tireurs, a déclaré Oskar Deutsch, le président de la communauté israélite de Vienne (IKG).

Deuil national

Le gouvernement autrichien a décrété mardi trois jours de deuil national après l’attaque terroriste à Vienne lundi soir. Cinq personnes ont été tuées, dont une est décédée à l’hôpital et l’assaillant abattu par la police. Une quinzaine de personnes ont été hospitalisées et sept se trouvent dans un état grave.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous