Coronavirus: un premier patient transféré par hélicoptère du CHU de Liège vers l’Allemagne (photos & vidéo)

Un patient hospitalisé en raison d’une infection par le coronavirus a été transféré mardi, sur base volontaire, du CHU de Liège vers un hôpital de Münster, en Allemagne, pour la première fois par voie aérienne. L’homme âgé d’une cinquantaine d’années était conscient lors de son transfert à bord d’un hélicoptère du Centre médical héliporté (CMH) de Bra-sur-Lienne.

Un autre patient avait déjà été transféré de l’hôpital universitaire liégeois vers l’Allemagne, mais en ambulance.

Gain de temps

La difficulté d’un transfert en hélicoptère relève, d’une part, de la pollution sonore et, d’autre part, de l’espace réduit disponible. Les techniques de surveillance du patient doivent donc être adaptées. « L’avantage, c’est qu’il s’agit d’un moyen de transport plus rapide et stable pour les accélérations et décélérations que par la route. Pour des patients à risque, ces transferts sur de longues distances constituent un gain de temps, puisque nous en avons pour 1h30 de vol », explique le docteur Moens du CMH de Bra-sur-Lienne.

En 10 jours, plusieurs patients de la province ont déjà été envoyés vers le Limbourg, le Brabant flamand et Anvers pour éviter une surcharge des hôpitaux de la région. « Nous disposons, en province de Liège, de 230 lits de soins intensifs agréés. Sur ces 230 places, nous comptons cependant 240 patients Covid hospitalisés et c’est sans compter les transferts », souligne le directeur médical du CHU de Liège, Pierre Gillet.

Des patients de plus en plus jeunes

« Nous avons pu monter des unités de soins intensifs dans des salles de réveil ou des hôpitaux de jour, pour augmenter notre capacité à environ 320 lits. Malgré cela, la courbe de croissance ces 12 derniers jours ne nous permettait pas d’assumer l’hospitalisation de tous les patients. Seuls quelques malades ont été transférés par voie aérienne. Ce mardi, nous opérons au total trois départs successifs vers l’Allemagne », a ajouté M. Gillet.

Concernant le profil des patients, le directeur médical indique que les hôpitaux liégeois accueillent toujours des personnes âgées mais note que les malades qui arrivent à présent sont de plus en plus jeunes et lourdement atteints.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous