Hockey Pro League: duel au sommet des Red Lions et des Red Panthers contre les Oranje mercredi à Uccle

Belga
Belga

Avec le derby des plats pays, mercredi à Bruxelles (18h00), soit le dernier match officiel de l’année pour les Red Lions, ce sont les deux équipes de tête du classement masculin de la Hockey Pro League qui s’affronteront à huis clos dans les installations d’Uccle Sport. Quelques heures avant le duel entre les champions du monde en titre et leurs dauphins, les Red Panthers auront l’occasion d’analyser l’avancement de leur projet de reconstruction en défiant également les Pays-Bas (15h30), N.1 mondiaux et leaders de la compétition chez les dames.

Comme les Néerlandais, 3e mondiaux à la FIH, qui se sont imposés 1-0 et 3-1 à Amsterdam la semaine dernière, l’équipe de Shane McLeod vient d’engranger deux succès contre la Grande-Bretagne (FIH-7) : 3-2 samedi et 2-1 dimanche, à Uccle.

Les N.1 mondiaux ont profité de ces six derniers points acquis pour prendre le large au classement, avec 24 unités en 10 rencontres, pour 17 à leurs adversaires de mercredi, mais avec deux matchs de moins.

Une défaite de la Belgique contre les Oranje replacerait donc ces derniers dans la course pour le titre de cette 2e édition, disputée sur 16 rencontres et réparties sur deux saisons en raison de la crise sanitaire.

Une victoire de nos compatriotes isolerait l’Equipe belge en tête avec 10 unités d’avance et encore cinq rencontres à disputer entre février et fin mai, dont trois à domicile.

Ce match au sommet de mercredi n’a pas modifié l’approche de McLeod, qui a décidé de maintenir son système de tournante afin d’intégrer un maximum de joueurs en vue des objectifs de 2021, soit l’Euro d’Amsterdam et les JO de Tokyo.

Tom Boon, buteur samedi, cédera en effet sa place, tout comme William Guislain, Augustin Meurmans et Tommy Willems par rapport à la double confrontation contre la Grande-Bretagne.

L’enjeu entre les équipes féminines belge et néerlandaise sera bien différent. Les championnes d’Europe et du monde, dirigées par Alyson Annan, voudront étendre leur avantage au classement sur leurs plus proches poursuivantes argentines (3 points actuellement).

Les Red Panthers de Niels Thijssen voudront elles confirmer la bonne opposition démontrée le week-end dernier face aux championnes olympiques britanniques. Même si l’équipe belge n’a empoché qu’un point à l’issue des deux matchs contre la 5e nation mondiale (partage 1-1 sans bonus et défaite 1-2), elle s’est appropriée la même possession de balle que son adversaire et s’est créée plusieurs occasions franches de but.

Comme son homologue des Lions, Thijssen fera également tourner son noyau, puisque Tiphaine Duquesne, buteuse samedi sur stroke, sera mise au repos, comme Judith Vandermeiren et Louise Versavel. L’équipe pourra néanmoins récupérer la gardienne Elodie Picard et la milieu de terrain Charlotte Englebert, qui avaient été écartées par précaution en attendant le résultat de leur test Covid.

En accord avec les deux fédérations et la FIH, les deux matchs retour, toujours en Belgique, ont été programmés en fin de compétition, le dimanche 30 mai.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous