Accueil Culture Musiques

Notre choix du jour pour contrer l’ennui en confinement: Geoffrey Burton, tout par la guitare

Après avoir servi Arno ou Bashung, le Gantois publie son premier album, « Me Ta Podia ». Un conte moderne unique, sans comparaison.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Geoffrey Burton, 48 ans, n’a jamais vraiment envisagé une carrière solo. Son truc, jusqu’ici, n’est pas de se retrouver au premier plan mais bien à côté, au sein d’un groupe. Jusqu’à ce qu’on lui donne carte blanche pour un concert en solo, au Handelsbeurs de Gand, l’an dernier.

«  C’était pour la nuit la plus courte, le 21 juin, avec des concerts se succédant de 23 à 6 heures du matin. En écoutant l’enregistrement, je me suis dit que ça pourrait devenir un disque  », nous a-t-il raconté.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs