Attaques à Vienne: «Pas de preuve d’un deuxième assaillant», selon un ministre autrichien

Attaques à Vienne: «Pas de preuve d’un deuxième assaillant», selon un ministre autrichien

L’assaillant de l’attaque survenue à Vienne lundi soir était âgé de 20 ans et avait été précédemment condamné pour son implication dans une organisation terroriste, a indiqué mardi le ministre de l’Intérieur autrichien Karl Nehammer. Il s’agissait d’un sympathisant de l’État islamique, selon le ministre.

Le jeune homme était un citoyen d’Autriche et de Macédoine du Nord, a ajouté le ministre à l’agence APA. Il avait été condamné en avril 2019 après avoir voyagé en Syrie pour rejoindre l’Etat islamique. Sa peine était de 22 mois de prison mais il avait été libéré sous conditions début décembre. Il y a eu une libération précoce d'un homme radicalisé », reconnaît le ministre qui a également admit que l’agresseur « avait réussi à tromper les services de déradicalisation ».

Le point sur l’enquête

À ce stade, il n’y a pas de preuve d’un deuxième tueur indique encore Karl Nehammer. Depuis l’attaque, 18 perquisitions et 14 interpellations ont été menées par la police.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous