Accueil Économie Finances

Les «épaules les plus larges» aideront les soins de santé

La Vivaldi a donc accouché d’une « contribution de solidarité » qui prendra la forme d’une taxe sur les comptes-titres. Le produit attendu, de l’ordre de 430 millions d’euros, sera affecté aux soins de santé. Pour autant que le texte passe la rampe sur le plan juridique.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Economie Temps de lecture: 3 min

La fin d’une longue saga ? L’annonce d’un accord au sein de la Vivaldi sur l’instauration d’une contribution de solidarité – une taxe sur les comptes-titres, en l’espèce – marque en tout cas une étape importante dans le long processus visant à « imposer les plus riches ». Rappelons en effet que l’idée n’est pas récente, et que la précédente mouture, sous la suédoise de Charles de Charles Michel, s’était attiré les foudres de la Cour constitutionnelle.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par dekoker philippe, jeudi 5 novembre 2020, 8:53

    Et si les épaules larges de nos amis les syndicats y passaient aussi ? Après tout ils n'ont jamais payé d'impôts de leur vie et ce serait une vraie marque d'équité sociale...qu'en pense ce cher Bodson?

  • Posté par Robinson Richard, jeudi 5 novembre 2020, 8:23

    Un capital supérieur à 2 645 000 € avec un rendement net de 0,68% (2019) est nécessaire pour produire une pension mensuelle de 1500 €. L'Etat ne taxera pas ces pensions de 1 500 € par mois comme si elles l'étaient par capitalisation. Il serait équitable de ne pas appliquer d'impôts sur le capital des personnes qui ont épargné pour leur pension par des systèmes de capitalisation car elles sont dans une situation similaire à celles sans capital mais qui bénéficient du système de répartition belge typique.

  • Posté par Theys Jos, mercredi 4 novembre 2020, 14:46

    Les personnes morales paieront. Donc les sociétés, les régions, certains organismes fédéraux, les provinces, les communes, les mutuelles, les asbl, les intercommunales etc passeront à la caisse. Il n'y a que les caisses de guerre des syndicats qui en sortiront indemnes. Ne faut il pas planifier des réunions à Poupehan?

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs