Cuba allège sa bureaucratie pour attirer les investisseurs étrangers

"Je veux dire, au nom de l'Union européenne, que quoi qu'il se passe aujourd'hui chez le voisin du nord, l'Union européenne est là pour construire des ponts, une collaboration, et non pour des embargos ni des attaques", a déclaré Juan Garay, chef de la coopération de l'UE à Cuba.

Les électeurs américains sont appelés aux urnes mardi pour départager le président sortant, le républicain Donald Trump, qui a lors de son mandat ajouté plus de 130 mesures à l'embargo américain en vigueur contre Cuba depuis 1962, et le démocrate Joe Biden, partisan de reprendre la politique d'ouverture envers l'île menée par Barack Obama.

Publiquement, le gouvernement cubain s'abstient toutefois de tout commentaire en faveur de l'un ou l'autre des candidats.

Financé par le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) et l'UE, le Guichet unique pour les investissements étrangers (Vuinex, selon ses initiales en espagnol) consiste en une équipe de spécialistes qui doivent faciliter les démarches et informer, gratuitement et rapidement, les investisseurs étrangers potentiels.

Selon les experts officiels, Cuba a besoin d'un niveau d'investissement annuel de 5 milliards de dollars, dont au moins 50% de l'étranger.

Mais dans les faits, les investisseurs étrangers sont souvent effrayés par de possibles sanctions liées à l'embargo américain ou découragés par la lourde bureaucratie cubaine, qualifiée d'"embargo interne" par le gouvernement cubain lui-même.

Entre 2016 et 2018, l'île a approuvé l'entrée de 4,5 milliards de dollars d'investissements étrangers, et 1,3 milliard sur le premier semestre 2019, selon les derniers chiffres disponibles.

"Nous sommes conscients que (les investissements étrangers) sont encore inférieurs aux besoin de développement et au potentiel que nous avons", a reconnu mardi le ministre du Commerce extérieur Rodrigo Malmierca.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous