Accueil Société

Carnet de bord de l’urgentiste: «C’est épuisant d’entendre certains comparer la situation à une vague de grippe»

Chaque jour, un membre du corps médical revient sur sa journée de lutte contre le coronavirus. Alexandre Ghuysen, chef de service associé aux Urgences du CHU de Liège, raconte.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Depuis quelques jours, on a l’impression que la situation se stabilise légèrement dans notre hôpital. Avec l’aide des militaires qui ont ouvert des lits au Bois de l’Abbaye (un autre hôpital liégeois, NDLR), grâce aux transferts, puis on s’est également amélioré dans les procédures de sorties. Mais comprenez bien : on continue à avoir beaucoup d’admissions, c’est juste leur rythme de croissance qui ralentit. Psychologiquement, c’est important. Ça nous permet d’entrevoir le point d’équilibre entre les entrées et les sorties de l’hôpital. C’est-à-dire sortir de l’angoisse actuelle d’être un jour totalement submergés, et avoir tellement de malades qu’on serait incapables de tous les soigner, comme ce fut le cas en Lombardie. On n’en est heureusement pas là.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Albin S. Carré, mercredi 4 novembre 2020, 12:11

    Le gros problème se situe au niveau des capacités hospitalières qui ont été réduites depuis des décennies "grâce" à nos politiciens éclairés, chantres du néo-libéralisme imposé par l'UE. Tout le personnel hospitalier est gravement impacté et mérite le soutien de tous. Il faut aussi faire pression sur les politiciens pour que des mesures structurelles pérennes soient prises dans un avenir très proche. Il est possible que la surpopulation mondiale et la frénésie voyageuse induisent de plus fréquentes épidémies.

  • Posté par Raspe Eric, mercredi 4 novembre 2020, 12:52

    Encore un qui n'a rien compris. Le problème est l'inadaptation de notre comportement collectif à la biologie du virus. C'est lui qui impose sa loi pour le moment.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, mardi 3 novembre 2020, 23:01

    A bon entendeur !

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs