Accueil Belgique

Attentats de Bruxelles: la Commission d’enquête se penchera sur le radicalisme

Les chefs de groupe n’ont pas fixé de limite dans le temps au champ d’investigation.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Les groupes politiques de la Chambre se sont accordés vendredi soir sur le mandat de la commission d’enquête parlementaire annoncée à la suite des attentats du 22 mars. Elle se penchera tant sur les événements qui se sont produits ce jour-là que sur le phénomène du radicalisme.

La Commission examinera les circonstances des attentats, la façon dont la crise a été gérée, les informations disponibles, la façon dont elles ont circulé entre les services, etc. Dans ce cadre, il lui appartiendra de déterminer si des fautes individuelles ou collectives ont été commises, a indiqué Laurette Onkelinx (PS). «  Ce sera un champ d’action très large  », a précisé Benoît Dispa (CDH), dont le parti avait réclamé une commission d’enquête avant les attentats.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs