Hockey Pro League: un partage logique pour les Red Lions face aux Pays-Bas

@Belga
@Belga

Le derby des plats pays est devenu, ces dernières années, un véritable classique. Un duel de prestige entre 2 équipes qui se respectent et qui se connaissent réellement par cœur. Shane McLeod faisait tourner son effectif et laissait au repos Tom Boon, William Ghislain, Tommy Willems et Nicolas Poncelet, en plus des 5 absents du week-end (Vincent Vanasch, Loïck Luypaert, Arthur De Sloover, Cédric Charlier et Nicolas De Kerpel).

Pas question de période d’observation puisque les 2 nations avaient clairement l’intention de marquer rapidement. Et c’était chose faite dès la 8e minute, sur le premier penalty de la rencontre qu’Alexander Hendrickx ne se privait pas de convertir, inscrivant au passage son 9e but dans cette Pro League. Sur la remise en jeu, Jelle Galema glissait subtilement la balle à Jeroen Hertzberger qui égalisait donc dans la foulée. A la 13e minute, Thierry Brinkman profitait d’un petit moment de flottement dans le camp belge pour surprendre Loic Van Doren (1-2).

Et alors que les Lions semblaient prendre le contrôle de jeu et qu’ils tentaient de recoller au score, les Néerlandais obtenaient un nouveau penalty mais le sleep puissant de Jip Janssen était dévié autoritairement par Van Doren. La Belgique ne trouvait pas de solution pour contourner le bloc adverse et semblait peu inspirée dans ses reconversions offensives.

Après la pause, les numéros 1 mondiaux remontaient avec des intentions plus affirmées et à la 36e minute, ils obtenaient un 2e penalty. La tentative d’Alexander Hendrickx était repoussée par Maurice Vissers mais le sens du but de Max Plennevaux lui permettait d’égaliser d’une reprise spectaculaire. Mais comme en 1ère période, les Néerlandais égalisait dès la remise en jeu sur un penalty converti par Jip Janssen. Les Belges tentaient d’accélérer le jeu et de recoller une nouvelle fois au score mais les Pays-Bas défendaient très solidement. Toutefois, à la 50e minute, Florent van Aubel inscrivait un but dont lui seul a le secret (3-3). Le match était une nouvelle fois relancé. Et dans la minute suivante, Alexander Hendrickx permettait aux Red Lions de reprendre l’avantage dans ce duel. La joie était, à nouveau, de courte durée puisque dans les secondes suivantes, Billy Bakker faisait 4-4. Ce sont donc les Shoot-outs qui allaient attribuer le point bonus. Et à cet exercice, ce sont les Red Lions qui se montraient les plus agiles et qui s’imposaient 3-1.

« Ils ont joué mieux que nous en première période », reconnaissait le capitaine Thomas Briels. « Ensuite, après la pause, nous avons dominé le jeu même si nous ne sous sommes pas créés tellement d’occasions. C’est dommage d’avoir encaissé ce 4e but. Au regard de la seconde période, on méritait certainement de gagner. Mais ils ont été très efficaces. Le bilan de l’année est bon puisque nous sommes en tête de la Pro League. L’année a été difficile mais on a perdu qu’une seule rencontre. Le plus important, c’est que nous savons que nous pouvons faire encore beaucoup mieux. Nous allons donc continuer à travailler. »

La Belgique espérait évidemment terminer cette campagne de Pro League 2020 avec un 8e succès (en 11 rencontres) mais, au final, elle s’en sort bien avec un partage qui reflète assez bien la physionomie de la rencontre. Un résultat qui ne l’empêche pas toutefois de demeurer en tête de la compétition avec 8 points d’avance sur son adversaire du jour qui compte 2 matchs de moins à son actif.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous