Présidentielle américaine

Les États-Unis se réveillent toujours sans nouveau Président, Biden et Trump s’écharpent sur Twitter

Les États-Unis se réveillent toujours sans nouveau Président, Biden et Trump s’écharpent sur Twitter
AFP

Les deux adversaires à la présidentielle américaine se sont réveillés ce jeudi matin, et ont continué à publier des messages sur les réseaux sociaux au sujet du décompte des voix.

« Chaque vote doit être compté », a d’abord publié Joe Biden.

La réponse du républicain ne s’est pas fait attendre. « Arrêtez le décompte », a répliqué Donald Trump, insistant qu’aucun vote arrivant après le jour de l’élection ne serait compté.

Donald Trump, qui crie à la fraude, avait déjà déclaré, dans la première nuit post-élection, qu’il avait gagné et qu’il ferait intervenir la Cour suprême.

Il a par ailleurs revendiqué la victoire en Pennsylvanie où vingt grands électeurs sont en jeu, ce qui n’a pas encore été confirmé.

L’issue de l’élection présidentielle américaine était toujours suspendue jeudi matin à quelques États clé où le décompte des voix était encore en cours, et la course trop serrée pour déclarer un vainqueur.

Chaque État attribue un certain nombre de grands électeurs. Avec ceux déjà déterminés, Joe Biden compte actuellement 253 ou 264 grands électeurs, en raison d’incertitudes sur les résultats en Arizona, et Donald Trump 214.

Il en faut 270 pour accéder à la Maison Blanche.

Les trois grands électeurs de l’Alaska n’ont pas encore été attribués, mais aucun démocrate ne s’y est imposé depuis des décennies et l’issue du scrutin n’y fait aucun doute.

Arizona

11 grands électeurs en jeu.

Joe Biden y remporte 50,5 % des suffrages, contre 48,1 % à Donald Trump, soit un écart de 68.000 voix, selon un décompte partiel de 86 % des suffrages jeudi matin.

Fox et l’Agence de Presse américaine Associated Press (AP) ont jugé dans la nuit de mardi à mercredi que le démocrate avait remporté cet État de l’Ouest, estimant impossible que le président rattrape son retard.

D’autres médias, comme le New York Times ou CNN, préfèrent attendre pour attribuer la victoire dans cet État qui vote traditionnellement républicain.

Les autorités locales ne pensent pas être en mesure de finaliser le dépouillement avant vendredi probablement.

Géorgie

16 grands électeurs en jeu.

96 % des votes ont été comptabilisés dans cet État du Sud-Est qui vote traditionnellement républicain.

Donald Trump y fait la course en tête depuis mardi soir, mais son avance s’est peu à peu réduite et il n’a plus que 18.500 voix d’avance sur Joe Biden avec 49,6 % des suffrages contre 49,2 % à son adversaire, selon les médias américains.

Les autorités locales ont prévu une conférence de presse à 10H30 (15H30 GMT).

Nevada

6 grands électeurs en jeu.

86 % des votes ont été comptabilisés dans cet Etat désertique de l’Ouest, qui avait choisi Hillary Clinton en 2016.

Joe Biden y pointe pour l’instant en tête, avec 49,3 %, contre 48,7 % pour Donald Trump. Cela représente un écart de moins de 8.000 suffrages.

Les autorités locales ont prévu de communiquer en milieu de journée.

Pennsylvanie

20 grands électeurs en jeu.

89 % des votes ont été comptabilisés dans cet Etat industriel de la « ceinture de la rouille » du Nord-Est, où les deux candidats ont âprement fait campagne.

L’avance confortable de Donald Trump s’est réduite mercredi mais il conservait toujours 160.000 voix de plus que son rival jeudi matin (50,7 % contre 48,2 % pour Joe Biden).

Il reste environ 750.000 bulletins à dépouiller, tous arrivés par courrier, une modalité beaucoup plus utilisée par les électeurs démocrates, ce qui pourrait, selon les médias américains, inverser le résultat final.

Les autorités locales espèrent être en mesure de terminer le dépouillement d’ici vendredi.

Caroline du Nord

15 grands électeurs en jeu.

95 % des votes ont été comptabilisés dans cet Etat du Sud-Est, traditionnellement républicain.

Avantage pour l’heure à Donald Trump (50,1 %) sur Joe Biden (48,7 %), soit une avance d’environ 77.000 suffrages.

Mais les votes par correspondance envoyés au plus tard le jour de l’élection – le 3 novembre – y sont acceptés s’ils arrivent dans les neuf jours suivants.

Présidentielle américaine: les résultats en direct

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous