Coronavirus - Le SNI veut un droit passerelle automatique en cas de baisse du chiffre d'affaire

"Le droit passerelle de reprise ne devrait pas être réservé aux entreprises et aux indépendants qui ont été obligés de fermer pendant le premier confinement, comme c'est le cas actuellement", souligne le SNI dans un communiqué. "Presque tous les secteurs et tous les travailleurs indépendants souffrent des conséquences de la pandémie. Ils doivent donc tous avoir droit à un soutien pour survivre, par exemple par la possibilité de se voir octroyer le droit passerelle (simple) de reprise, même s'ils n'ont pas été obligés de fermer lors du premier lockdown et ce pour autant qu'ils puissent démontrer une perte avérée du chiffre d'affaires par rapport à l'année dernière. Nous pensons notamment aux kinésithérapeutes, aux ostéopathes, aux coachs sportifs..."

Le comité de concertation a annoncé vendredi de nouvelles mesures de lutte contre la pandémie de coronavirus, qui comprennent notamment la fermeture de tous les commerces non essentiels et l'obligation de télétravail.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous