Accueil Culture Livres

«J’ai eu besoin de renouer avec mon oncle Pierre»

Henri Lœvenbruck poursuit sa saga de la Révolution française avec le jeune journaliste Gabriel Joly. Sur les traces de la société secrète de la Main rouge et jusqu’en Corse.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 4 min

On est le 22 juillet 1789. La Révolution française est en marche. Le journaliste Gabriel Joly suit les événements, avec Camille Desmoulins, Anne-Josèphe Terwagne, Georges Danton, Louis-Sébastien Mercier l’écrivain. Mais il cherche aussi Lorette, la jeune femme qu’il aime et qu’il a démasquée à la fin de l’épisode précédent : c’est elle le Loup des Cordeliers, qui étanche sa soif de justice en tuant les méchants avec l’aide de son loup. Lorette a disparu du couvent des Cordeliers, où elle avait été recueillie, enfant, par les bons moines. Où est-elle ? Gabriel Joly mène l’enquête. Une enquête qui le mènera sur les traces de la Main rouge, une société secrète. Et qui lui fera traverser la mer pour se rendre en Corse, où tout se dénouera.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs