Présidentielle américaine

Biden ou Trump: l’incroyable resserrement des résultats dans les États clés

Biden ou Trump: l’incroyable resserrement des résultats dans les États clés
Reuters

L’issue de l’élection présidentielle américaine est toujours suspendue jeudi en fin de journée à quelques États clés où le décompte des voix est encore en cours, et la course toujours trop serrée pour déclarer un vainqueur. Les deux adversaires à la présidentielle américaine continuent de leur côté de publier des messages sur les réseaux sociaux au sujet du décompte des voix.

Deux jours après « Election Day », quand les États-Unis pourront-ils connaître le nom du président qui prêtera serment le 20 janvier alors que les résultats se resserrent ces dernières heures ?

Joe Biden avait jeudi 253 ou 264 grands électeurs, selon que l’on inclut ou non l’Arizona (11 grands électeurs), considéré comme gagné par deux médias (l’agence AP et Fox News), mais pas par les autres qui estiment l’issue encore incertaine, en raison du nombre de bulletins restant à compter et du resserrement observé ces dernières heures.

Présidentielle américaine: les résultats en direct

Selon les deux cas de figure, il n’a plus besoin que de six ou 17 grands électeurs pour atteindre le nombre requis de 270, qu’il pourrait obtenir dans le Nevada (6), la Géorgie (16) ou la Pennsylvanie (20), peut-être dès jeudi.

La Géorgie et le Nevada pourraient achever le comptage des bulletins jeudi, tandis que dans l’Arizona et la Pennsylvanie, cela pourrait durer jusqu’à vendredi ou au-delà.

La bataille de la Pennsylvanie

L’une des batailles concerne la grande Pennsylvanie, où les autorités ont été débordées par le volume de bulletins reçus par la poste. Donald Trump y était largement en tête mardi soir, ses électeurs ayant majoritairement choisi de voter en personne le jour de l’élection, des suffrages qui ont été comptés en premier.

Mais son avance a fondu au fur et à mesure que les bulletins envoyés par courrier – à 78 % en faveur de Joe Biden – étaient comptés. Jeudi, Donald Trump n’avait plus que 1,9 point d’avance en Pennsylvanie.

À la demande du camp Trump, un juge a ordonné aux autorités locales de laisser entrer des observateurs républicains dans le centre de convention de Philadelphie où des bulletins sont comptés.

Donald Trump s’est aussi déclaré vainqueur en Pennsylvanie, et ce alors que le comptage n’est pas terminé. Selon le New York Times, vers 18h00 heure belge, Donald Trump y comptabilisait 50,3 % des voix, contre 48,5 % pour Joe Biden, sur environ 92 % des votes dépouillés.

Or, d’après CNN, le comté d’Allegheny ne comptera plus de votes avant vendredi à cause d’un accord judiciaire au sujet de 29.000 votes contestés, selon la présidente du Conseil du comté Bethany Hallam. Cet accord découle d’une action de contestation à cause de bulletins mal imprimés qui ont dû être renvoyés à certains électeurs. Le comptage reprendra vendredi.

Biden confiant

« Je pense que la journée sera très positive pour le vice-président », a assuré la directrice de campagne du démocrate, Jennifer O’Malley Dillon. « Nous sommes absolument certains que Joe Biden sera le prochain président des États-Unis », a-t-elle dit en disant compter sur les résultats devant arriver jeudi et vendredi.

Joe Biden, le vice-président de Barack Obama pendant huit ans, ne doit plus gagner qu’un ou deux des derniers Etats-clés restant en jeu pour devenir le 46e président américain. Il s’est retenu de revendiquer la victoire comme l’avait fait son adversaire, mais a assuré qu’il était en revanche sûr de l’issue.

Trump menace de recours judiciaires

« Arrêtez de compter ! » a tweeté en lettres capitales le président des Etats-Unis, qui voit les chances d’un second mandat s’amenuiser au fur et à mesure que des caisses de bulletins de vote envoyés par la poste, majoritairement favorables à Joe Biden, sont décomptés.

Le président républicain avait déclaré, dans la première nuit post-élection, qu’il avait gagné l’élection et qu’il ferait intervenir la Cour suprême, restant évasif sur les motifs. En réalité, ses avocats ont à ce stade saisi la justice des Etats, selon l’objectif recherché localement, avec par exemple la menace de demander un recomptage dans le Wisconsin.

« Tous les Etats récemment revendiqués par Biden seront contestés en justice par nous pour fraude électorale », a tweeté Donald Trump.

Un tribunal de l’État de Géorgie et un autre du Michigan ont rejeté jeudi des recours intentés par les républicains à propos du comptage des voix de l’élection présidentielle américaine, écrit CNN. Le président sortant Donald Trump, qui accuse pour le moment un retard sur son rival démocrate Joe Biden, n’a de cesse de dénoncer des « fraudes », sans apporter d’élément concrets et a lancé plusieurs actions en justice, demandant d’arrêter le dépouillement des votes.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous