Accueil Société

Justice: le regret du «Madoff belge» n’émeut pas

Ce jeudi s’est ouvert le procès de Stéphane Bleus et Xavier Barnich, jugés pour une vaste escroquerie estimée à au moins 10 millions d’euros.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Les yeux rivés sur le bout de ses chaussures, mais la voix assurée, celui que l’on surnomme le « Madoff belge » a voulu faire montre de pénitence, jeudi, devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. Stéphane Bleus a gagné ce surnom vu l’escroquerie qui lui est reprochée : une pyramide de Ponzi.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Christian Radoux, vendredi 6 novembre 2020, 19:55

    On se croirait dans un film de Mocky. Je trouve cette affaire très réjouissante.

  • Posté par LIENARD NORBERT, vendredi 6 novembre 2020, 11:16

    Le jour où les gens arrêteront de croire que cela rapporte sans dangers cela ira mieux, ils ont joué, ils ont perdu

  • Posté par Dupont Vincienne, jeudi 5 novembre 2020, 20:37

    Les victimes se sont fait avoir comme des Bleus

  • Posté par Desmet Marc, jeudi 5 novembre 2020, 20:14

    Arnaque vieille comme le monde, "La grande majorité des personnes impliquées ne s’est pas manifestée" pas étonnant!!! les "clients" étaient des idiots ou des fraudeurs... Espérons que le fisc récupère quelques €, c'est ça en moins qu'on nous taxera!

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs