La crise a bel et bien accentué les inégalités entre les «télétravailleurs» et ceux qui ont dû «fermer boutique».
Fin novembre, 135.000 travailleurs avaient reçu un chèque, d’une valeur moyenne de 266 euros. Total: 36 millions d’euros injectés dans l’économie. Et c’est loin d’être fini.
Parmi les mesures positives: le gouvernement a choisi de se montrer un peu plus généreux avec les familles en modifiant la fiscalité liée à la garde d’enfants et celle destinée aux aidants proches.
La marina est sans conteste l’élément le plus surprenant de la transformation urbaine que va subir une grosse portion de la ville basse à Charleroi. Un petit port pour bateaux est envisagé le long de la Sambre.
Image=d-20171211-3JGYY5_high[1]
Presse-papier01
Après plusieurs années d’absence, la baleine à bosse a fait son grand retour parmi nous.
Bruges, Winter Gloed, jusqu’au 10janvier.
Le jeu vidéo n’est pas bon marché. Mais avec quelques astuces et un peu de patience, il est possible de réduire la facture.
Le iBuying dit vouloir fournir un service complémentaire aux agents immobiliers. © Olivier Papegnies.
shutterstock_1201139929
RTX7K20I
«Happiest season».
Et si ce Noël en mode mineur était aussi l’occasion de gagner en sérénité?
gifts_photonews
Ah non, ça, les feux d’artifice, ça va être compliqué.
Le choix de la rédaction
  1. US-MINNEAPOLIS-REACTS-TO-VERDICT-IN-DEREK-CHAUVIN-TRIAL

    Derek Chauvin coupable du meurtre de George Floyd, Minneapolis respire

  2. Bénédicte Linard: «Dans ce plan, il n’y a plus de proposition de tenir un festival de 70.000 personnes au mois de juillet...»

    Déconfinement: nouvelle déception en vue pour la culture? La ministre Linard se dit «inquiète»

  3. Image=d-20201211-GK9YQ0_high[1]

    Réforme imposée pour l’enseignement spécialisé, un projet qui suscite des remous

La chronique
  • Et sinon, à part ça?

    C’est le voisin, la collègue, la famille, le dentiste, les copains, c’est tous ceux qu’on croise, tous ceux qu’on appelle. On démarre tranquillement sur le soleil, le boulot, les enfants, comme on l’a toujours fait, et voilà qu’irrévocablement, irrémédiablement, il se pointe : le coronavirus. Comme un gros malpoli qu’il est, sans prévenir, sans qu’on l’ait invité.

    Tous les dialogues se ressemblent désormais : « Oui, je fais des pompes et des abdos, histoire de garder la forme (appareillage tout en douceur, la mer est calme). Quoi ? Non, c’est pas les muscles, je me frotte le bras parce que j’ai un peu mal, je me suis fait vacciner hier (paf, l’iceberg !). C’est fou, avec Patrick, on s’est inscrits le même jour et lui, on l’a envoyé à Ronquières et moi, à Tubize. Lui Astra et moi Pfizer ! Quel bordel, tu y comprends quelque chose, toi (glou glou glou) ? »

    Avec ses variants : (anglais) « Sorry, sweetie, I didn’t call you back : I got it ! » (et autres) « ...

    Lire la suite

  • Trop peu, trop tard pour la culture: la mèche d’une explosion annoncée

    Trop peu, trop tard ? C’est le risque que court le Codeco, rassemblant ministres du fédéral et ministres-présidents des Régions et Communautés.

    Ce vendredi, ils tiendront leur première vraie réunion étiquetée « culture » après des mois de silence, de « on verra plus tard », d’absence de mention du secteur dans les décisions prises pour lutter contre la pandémie ou dans les perspectives données, sans parler de la gifle répétée du « non-essentiel »....

    Lire la suite