«Ne plus avoir d’odorat, c’est comme être dans une pièce blanche et sans relief».
Cherchez l’erreur...
En cette fin d’année, les possibilités de voyage lointain sont limitées si on veut respecter le strict conseil officiel d’éviter la zone rouge.
Grâce à mypermit.brussels, les permis délivrés pour les grands projets en Région de Bruxelles-Capitale devraient connaître une accélération dans les prochains mois.
d-20160218-G60R3T 2019-07-22 20_34_44
PhotoNews
L'amour, en ce moment, c’est compliqué.
vitamine D
peau santé
Julie Huon.
Après d’innombrables rebondissements, le tarif prosumer a fini par être adopté par le gouvernement wallon en juillet et est rentré en application ce 1er octobre 2020.
Les masques en organza de la créatrice Bora Aksu à la London Fashion Week, en septembre dernier.
Le commissaire San-Antonio attrapant l’eurodéputé hongrois Jozsef Szajer.
Sans appels vidéo Whatsap, Instagram, Messenger, Skype, Teams, Zoom, est-ce qu’on les aurait reconnus quand on les aurait revus, nos cousins, nos collègues, nos enfants ou nos parents lointains?
Les masques sont apparus sur Google Maps, c’est normal.
Allez, Noël en juillet, c’est loin d’être une catastrophe.
Le choix de la rédaction
  1. US-MINNEAPOLIS-REACTS-TO-VERDICT-IN-DEREK-CHAUVIN-TRIAL

    Derek Chauvin coupable du meurtre de George Floyd, Minneapolis respire

  2. Bénédicte Linard: «Dans ce plan, il n’y a plus de proposition de tenir un festival de 70.000 personnes au mois de juillet...»

    Déconfinement: nouvelle déception en vue pour la culture? La ministre Linard se dit «inquiète»

  3. Image=d-20201211-GK9YQ0_high[1]

    Réforme imposée pour l’enseignement spécialisé, un projet qui suscite des remous

La chronique
  • Et sinon, à part ça?

    C’est le voisin, la collègue, la famille, le dentiste, les copains, c’est tous ceux qu’on croise, tous ceux qu’on appelle. On démarre tranquillement sur le soleil, le boulot, les enfants, comme on l’a toujours fait, et voilà qu’irrévocablement, irrémédiablement, il se pointe : le coronavirus. Comme un gros malpoli qu’il est, sans prévenir, sans qu’on l’ait invité.

    Tous les dialogues se ressemblent désormais : « Oui, je fais des pompes et des abdos, histoire de garder la forme (appareillage tout en douceur, la mer est calme). Quoi ? Non, c’est pas les muscles, je me frotte le bras parce que j’ai un peu mal, je me suis fait vacciner hier (paf, l’iceberg !). C’est fou, avec Patrick, on s’est inscrits le même jour et lui, on l’a envoyé à Ronquières et moi, à Tubize. Lui Astra et moi Pfizer ! Quel bordel, tu y comprends quelque chose, toi (glou glou glou) ? »

    Avec ses variants : (anglais) « Sorry, sweetie, I didn’t call you back : I got it ! » (et autres) « ...

    Lire la suite

  • Trop peu, trop tard pour la culture: la mèche d’une explosion annoncée

    Trop peu, trop tard ? C’est le risque que court le Codeco, rassemblant ministres du fédéral et ministres-présidents des Régions et Communautés.

    Ce vendredi, ils tiendront leur première vraie réunion étiquetée « culture » après des mois de silence, de « on verra plus tard », d’absence de mention du secteur dans les décisions prises pour lutter contre la pandémie ou dans les perspectives données, sans parler de la gifle répétée du « non-essentiel »....

    Lire la suite