Nicolas Raskin «frustré» après la défaite du Standard à Poznan (3-1): «C’est collectivement qu’on a perdu ce match» (vidéos)

© Photo News
© Photo News

Le jeune Nicolas Raskin était évidemment déçu au sortir du match perdu contre le Lech Poznan (3-1).

« Aux vues du match, on peut être frustrés de ne pas avoir été plus forts. On n’a pas su concrétiser dans nos moments forts, alors que, eux, ont su planter des goals. Je pense que c’est ce qui nous a coupé les jambes à chaque fois. On ne marque pas dans le premier quart d’heure alors qu’on est un peu mieux. Ils marquent le 1-0, puis le 2-0 qui vient directement après. On arrive à 2-1, on a l’occasion pour faire 2-2 et, dans la minute qui suit, ils arrivent à faire le 3-1. C’est ce qui nous a coupé les jambes. »

Le médian liégeois a ensuite abordé le sujet de l’erreur défensive qui a mené le premier but : « Comme on dit souvent, faire une erreur, ça arrive. Mais on devait aussi marquer nos goals. Parce que, oui, on fait une erreur derrière, mais, devant, on n’a pas réussi à concrétiser suffisamment pour se mettre à l’abri. C’est collectivement qu’on a perdu ce match aujourd’hui. Ce qui nous frustre, c’est d’avoir les occasions pour marquer et on se prend des goals dans les actions qui suivent. Ça fait vraiment mal… »

Une bonne prestation personnelle

Pourtant, c’est un bon Nicolas Raskin qu’on a eu l’occasion de voir, ce jeudi soir, sur le terrain. « Le coronavirus, mine de rien, nous a affectés. Petit à petit, on revient dans le coup. Mais difficile d’être content après une défaite comme celle-là. Ce n’était pas la dernière chance, mais c’était une des dernières pour rester dans le coup et espérer quelque chose. »

Il a ensuite rassuré quant à son état de santé, après avoir contracté la Covid-19. « Je suis de moins en moins affaibli. Mais ce n’est rien comparé à toutes les personnes qui sont dans les hôpitaux. Pour un joueur de foot, juste s’arrêter deux semaines, ça nous touche, il nous faut le temps de retrouver du rythme et de la fraicheur physique. »

Finalement, le Standardman a parlé de la prochaine rencontre, en Pro League, à l’Antwerp. « Ce ne sera pas simple. On va devoir se remobiliser et on sera là. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous