Présidentielle américaine

Présidentielle américaine: Biden n'a «aucun doute» sur sa victoire, Trump s'apprête à prendre la parole

Le résultat de l’élection présidentielle américaine n’est toujours pas connu. Dans quelques États clés, le décompte des voix est encore en cours, et la course toujours trop serrée pour déclarer un vainqueur.

Biden n’a « aucun doute » sur sa victoire

Le candidat démocrate à la Maison Blanche, Joe Biden, a affirmé jeudi n’avoir «aucun doute» sur sa victoire contre Donald Trump une fois que tous les résultats seront connus, tandis que son rival conteste en justice les opérations de dépouillement.

«Nous n’avons aucun doute sur le fait que lorsque le dépouillement sera terminé, la sénatrice» Kamala Harris, sa colistière, «et moi serons déclarés vainqueurs», a affirmé l’ancien vice-président lors d’une très brève allocution dans son fief de Wilmington, dans le Delaware, sans accepter de questions des journalistes.

L’actuel président des Etats-Unis, Donald Trump s’exprimera quant à lui depuis la Maison Blanche à 18h30 (00h30), a annoncé l’exécutif américain

Joe Biden avait jeudi 253 grands électeurs contre 214 pour Donald Trump. Le démocrate n’a donc plus besoin que de 17 grands électeurs pour atteindre le nombre requis de 270, qu’il pourrait obtenir dans le Nevada (6), la Géorgie (16) et/ou la Pennsylvanie (20), peut-être dès jeudi.

Présidentielle américaine: les résultats en direct

Longs délais

La Géorgie, où la marge est infime entre Trump et Biden, pourrait achever le comptage des bulletins jeudi (heure locale). En Pennsylvanie aussi, le résultat pourrait bien être connu jeudi, a annoncé la responsable locale des opérations de vote. En Arizona cela pourrait durer jusqu’à vendredi ou au-delà. Dans le Nevada, avec 76 % des votes comptabilisés et 11.000 voix de différence entre Biden et Trump, le patron des élections, dans le comté de Clark (Las Vegas), Joe Gloria, précise que les bulletins de vote pourront être réceptionnés jusqu’au mardi 10 novembre, puis dépouillés le 12.

Mais l’une des plus grandes batailles concerne la Pennsylvanie, où les autorités ont été débordées par le volume de bulletins reçus par la poste. Trump y compte 114 000 voix d’avance, mais il reste 550 000 à dépouiller, quasi intégralement en comté urbain. La campagne Biden se dit sereine.

Recours de Trump

Trump menace de recours judiciaires « Arrêtez de compter ! » a tweeté en lettres capitales le président des Etats-Unis, qui voit les chances d’un second mandat s’amenuiser au fur et à mesure que des caisses de bulletins de vote envoyés par la poste, majoritairement favorables à Joe Biden, sont décomptés.

Le président républicain avait déclaré, dans la première nuit post-élection, qu’il avait gagné l’élection et qu’il ferait intervenir la Cour suprême, restant évasif sur les motifs. En réalité, ses avocats ont à ce stade saisi la justice des Etats, selon l’objectif recherché localement, avec par exemple la menace de demander un recomptage dans le Wisconsin.

« Tous les Etats récemment revendiqués par Biden seront contestés en justice par nous pour fraude électorale », a tweeté Donald Trump.

Un tribunal de l’État de Géorgie et un autre du Michigan ont rejeté jeudi des recours intentés par les républicains à propos du comptage des voix de l’élection présidentielle américaine, écrit CNN. Le président sortant Donald Trump, qui accuse pour le moment un retard sur son rival démocrate Joe Biden, n’a de cesse de dénoncer des « fraudes », sans apporter d’éléments concrets et a lancé plusieurs actions en justice, demandant d’arrêter le dépouillement des votes.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous