Crise politique: le Palais joue ses dernières cartes après l’échec de Koen Geens

Koen Geens a fait savoir au Roi que sa mission n’avait plus de raison d’être.
Politique
Analyse
 
Didier Reynders
Pour la FGTB, c’est «
oui, mais
».
d-20171112-3HY4VE 2017-11-12 22:13:02
Pour Georges-Louis Bouchez, il n’y a pas une impossibilité à s’entendre entre francophones et Flamands.
Gwendolyn Rutten, présidente du VLD, entourée de Patrick Dewael, président de la Chambre, Alexander De Croo, ministre fédéral, et Bart Somers, ministre en Flandre.
PHOTONEWS_10840546-031.JPG
Paul Magnette, informateur royal, a notamment eu des entretiens avec Pierre Moscovici, Commissaire européen aux Affaires économiques, puis avec Paolo Gentiloni, auquel le premier cède le témoin dans l’exécutif de l’Union.
Tom Van Grieken réélu président du Vlaams Belang avec 97,4% des voix
À l’écouter parler alors que les pâturages franco-belges défilent dans son dos, on se dit que Sophie Wilmès a l’air de prendre goût à son intérim au Seize.
belgaimage-157979103-full
belgaimage-153099976-full
belgaimage-151985900-full
belgaimage-155570153-full
10837432-073
d-20191009-3WJWTM 2019-10-08 15:51:38
belgaimage-155406369-full
Le choix de la rédaction
  1. PHOTONEWS/Carlo Cozzoli

    Evolution de la propagation du coronavirus en Belgique: un lourd bilan humain (infographie)

  2. RTS38CM2

    Etats-Unis: chronique d’une pandémie annoncée où toutes les mises en garde ont été balayées

  3. Pour Amandine Delforge, maman de la petite Aria, les émotions liées à l’accouchement sont restées intactes.

    Elles ont accouché pendant le confinement: «Cela reste l’une des plus belles choses de la vie»

La chronique
  • Etats-Unis: chronique d’une pandémie annoncée où toutes les mises en garde ont été balayées

    Aux Etats-Unis, il ne faudra pas attendre une commission d’enquête parlementaire pour évaluer comment les autorités ont répondu à la pandémie du coronavirus. Le « journalisme de reddition de comptes » tourne déjà à plein régime dans ce pays où la Cour suprême a consacré le rôle de la presse comme Quatrième pouvoir. « Il a fallu 70 jours pour que Donald Trump traite le coronavirus non pas comme une menace distante ou une grippe inoffensive, mais comme une force meurtrière qui s’apprête à tuer des dizaines de milliers de citoyens », écrivait le Washington Post le 4 avril dans un article de 40.000 signes, fondé sur l’interview de 47 experts et sévèrement intitulé : « Les Etats-Unis accablés par le déni et les dysfonctionnements ».

    L’établissement de la ligne de temps de la pandémie et, en parallèle, des mesures gouvernementales est sans appel. Comme le reconnaissait le gouverneur démocrate de l’Etat de New York, Andrew Cuomo, « la maladie a toujours eu une longueur...

    Lire la suite

  • L’après-crise? Et voilà soudain qu’on prépare la sortie du confinement… idéologique

    Ce sera quoi la facture ? Lufthansa annonçait mardi qu’il faudrait restructurer Brussels Airlines. Soudain, 4.200 employés ont tremblé, et beaucoup d’autres travailleurs avec eux. Tenir, il faut tenir, mais les entreprises qui nous emploient y réussiront-elles ? Une enquête disait hier que 40 % des chefs d’entreprise wallons craignaient la faillite. Et voilà le mot redouté auquel on préfère désormais la « préservation de la chaîne de valeur ». Mais la menace est là, plus la mise à l’arrêt de l’économie du monde se...

    Lire la suite