Élections 2019: les dessous du vote wallon

Belga
Élections 2019
Décodage
 
Les eurodéputés espagnols © Le Soir/Pierre-Yves Thienpont
Carles Puigdemont devant le parlement européen à Bruxelles © Le Soir/Pierre-Yves Thienpont
©Pierre-Yves Thienpont/Le Soir
EU-ELECTION_SUMMIT
Weber a beau être le candidat du PPE, il faudra cette fois au minimum une coalition de trois partis pour assurer une majorité.
Les grands partis dominant traditionnellement le Parlement européen ont subi des pertes importantes lors du scrutin dimanche mais la poussée populiste de droite a été limitée.
Nigel Farage ©AFP
belgaimage-150502158-full
BELGAIMAGE-150277222
Le nouveau parti de Nigel Farage, Brexit, recueillerait 31,5 % des votes.
La présidente du RN est parvenue à faire oublier son très mauvais débat d’entre-deux tours.
©EPA
Les gains des familles écologiste, co-présidée par Philippe Lamberts et Ska Keller, et libérale expliquent aussi l’abaissement de l’étiage des groupes politiques traditionnels du Parlement, PPE et S&D.
TOPSHOT-FRANCE-EU-POLITICS-ELECTIONS-VOTE
Philippe Lamberts (Ecolo).
La liste menée par Jordan Bardella réalise un score inférieur à celui de 2014 mais supérieur au score de Marine Le Pen à l’élection présidentielle de 2017. La présidente du RN est parvenue à faire oublier son très mauvais débat d’entre-deux tours.
Le choix de la rédaction
  1. Objectif
: soulager les Bruxellois de la congestion automobile.

    La taxe kilométrique, qui en veut?

  2. «
Die Welt
» a pu rencontrer à Moscou, dans une chambre d’hôtel, Edward Snowden, ancien espion et Américain sans passeport réfugié en Russie. L’homme a rendu publique en 2013 la surveillance de masse et globale des communications mise en place par les agences de renseignement américaines, la CIA et la National Security Agency NSA.

    Edward Snowden: «Je n’aurai plus jamais le contrôle de ce qui m’arrive»

  3. POLITICS ECOLO CHAIRMAN ELECTION

    Ecolo: les leçons du passé, pour éviter le ressac

La chronique
  • Quo vadis, Boris Johnson?

    Bien malin qui pourrait comprendre ou même deviner la moindre ligne directrice dans la manière dont Boris Johnson mène sa « négociation » avec l’Union européenne… Il y a une dizaine de jours, une brève lueur d’espoir avait pu naître chez ceux qui continuaient à espérer que le nouveau Premier ministre britannique s’avérerait plus rationnel qu’il n’y paraissait jusque-là. D’une part, son idée de faire de l’île d’Irlande un territoire régi par les mêmes règles pour le secteur agro-alimentaire avait pu être comprise comme un premier...

    Lire la suite