Accueil Présidentielle américaine 2020

Trump maintient qu’on «lui vole l’élection»: la déchéance d’un président

Après deux jours de silence et face à une défaite électorale qui se profile, Donald Trump a tenu un discours délirant. Sans avancer la moindre preuve de fraude, il estime avoir gagné avec les votes légaux et Biden avec les votes illégaux.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

L’histoire retiendra peut-être le soir du 5 novembre 2020 comme un de ces moments charnières, lorsque l’évidence émerge du chaos. Lorsque l’imposture d’une présidence mégalomaniaque et corrompue est révélée au grand jour.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

39 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, vendredi 6 novembre 2020, 19:02

    Léchevin Eric, vous n'êtes pas très sérieux l'ami. Même Fox News a laisser Trump terminer son intervention télévisée pour ensuite le critiquer. Et ne parlons pas des chaîne US qui ne sont nullement gauchiste qui ont purement et simplement coupé le direct parce que le président sortant se répandait ouvertement en mensonges et à attiser la colère de son clan. Mais que faut-il pour vous plaire? Radio Trump???

  • Posté par Migisha Jean, vendredi 6 novembre 2020, 12:38

    Ces événements m’inspirent deux réflexions dont la première me ramène à l’incompréhension du déclin des diverses grandes civilisations expliquées durant mes cours d’histoire lorsque j’étais élève. M’y référant, je me dis que ce personnage (DT) vit ce que JC aurait vécu (Non, pas Jésus-Christ, mais Jules César) à l’époque de la Rome antique m’ayant été présentée comme étant le premier grand modèle démocratique avec une aura dépassant largement ces frontières. Cela s’est fini – pour lui – à couteau tiré. Est-ce que c’est parce qu’il mentait aussi, ou parce qu’il a aussi été créé avec « du pain et des jeux » ? L’histoire ne le dit pas. Ma deuxième réflexion étant : Ceci n’est-il pas la présentation du véritable visage de ce qui nous est présenté comme une démocratie (se délitant de par le monde) montrant son bout du nez et affichant son nom : Oligarchie.

  • Posté par d dsti, vendredi 6 novembre 2020, 12:38

    Ce qui est clair c'est que près de la moitié des Américains ont voté pour Trump. Une partie de ces votants refusent en pratique l'évolution de la société industrielle américaine qui demande de plus en plus d'éducation, laissant pour compte les gens peu formés. Une autre partie refuse l'ingérence de l'Etat et exige plus de liberté et pas de solidarité forcée (comme l'Obamacare qui est une copie de notre sécurité sociale avec l'obligation à tous de participer en fonction de ses revenus), ce qu'ils appellent d'ailleurs du socialisme si pas du communisme. Le futur président devra réunir cette Amérique scindée.

  • Posté par Doffiny Jean-pierre, vendredi 6 novembre 2020, 12:08

    Que l'on prépare le goudron et les plumes !!! :-))

  • Posté par Alisée Bouillon, vendredi 6 novembre 2020, 11:38

    Ces appels au meurtre de la part de personnalités publiques sont surréalistes...quelle honte d'en arriver là!

Plus de commentaires

Aussi en Présidentielle américaine 2020

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs