Yves Van Laethem: «On peut enfin voir se dessiner le pic de cette 2e vague» (direct vidéo)

Yves Van Laethem: «On peut enfin voir se dessiner le pic de cette 2e vague» (direct vidéo)
Belga

Depuis quelques jours, on peut enfin voir se dessiner le pic de cette deuxième vague » s’est réjoui Yves Van Laethem, le porte-parole interfédéral dans la lutte contre le coronavirus. « Il semble donc que nos efforts produisent leurs fruits, cependant la réelle diminution de la courbe est encore devant nous. Il faut maintenir le rythme actuel d’observation des mesures pendant des longues semaines. Ce n’est pas le moment de baisser les bras. »

Ce vendredi matin, lors du point presse de Sciensano, Yves Van Laethem a fait le point sur les derniers chiffres de la pandémie de coronavirus en Belgique. Les personnes de plus de 90 ans sont les plus touchées par la vague actuelle, l’âge moyen des patients est de plus de 45 ans. Une seule province, celle de Namur, montre encore une augmentation de 4 % du nombre de nouveaux cas.

« Ce n’est pas parce que ces résultats vont mieux qu’ils sont bons » a-t-il averti.

Le porte-parole interfédéral a aussi fait le point sur la situation dans les différentes régions.

« C’est en région de Bruxelles-Capitale qu’on a la baisse la plus importante avec -12 % dans les nouvelles admissions, a expliqué Yves Van Laethem. En Wallonie on a encore une légère augmentation de 3 % et une augmentation plus significative en Flandre, de 21 %. On peut expliquer cette augmentation plus significative de deux manières : d’une part parce que la deuxième vague a été plus tardive en Flandre. Mais aussi parce que, par les mécanismes de transferts de patients entre régions, les régions de Bruxelles et de la Wallonie étant presque saturées en soins intensifs, des transferts significatifs ont eu lieu entre ces deux régions et la région flamande. »

« Le nombre de décès double actuellement toutes les deux semaines, c’est encore beaucoup mais c’est un ralentissement par rapport à ce qu’on a observé il y a quelques jours. »

Dans les maisons de repos, la situation se dégrade en revanche. « Dans toutes les régions du pays, il y a une augmentation de l’ordre du doublement du nombre de cas » a détaillé Yves Van Laethem.

L’augmentation des hospitalisations ralentit légèrement

Le nombre moyen d’infections au coronavirus est passé à 13.213 par jour entre le 27 octobre et le 2 novembre, indique vendredi l’Institut de santé publique Sciensano dans son bilan provisoire. Cela représente une baisse de 16 % par rapport à la période de sept jours précédente. Le nombre d’admissions à l’hôpital est également toujours en progression mais ralentit : il s’établit à 663 par jour en moyenne, en hausse de 7 % (contre une augmentation de 15 % jeudi).

Le nombre de contaminations en Belgique s’élève désormais à 479.341.

Actuellement, 7.282 personnes sont hospitalisées pour cause de Covid-19, soit un recul de 2 %, dont 1.428 en soins intensifs (+1 %). Au total, 33.834 personnes ont été hospitalisées depuis le début de la crise.

Le Covid-19 a également causé la mort de 12.520 personnes en Belgique depuis le début de l’épidémie, en hausse de 189 unités par rapport aux chiffres publiés jeudi. En moyenne, 159 personnes sont décédées chaque jour à cause d’une infection au Covid-19, en hausse de 98 % par rapport à la semaine précédente.

Le taux de positivité des tests, à savoir la proportion des personnes positives sur l’ensemble des personnes testées, atteint 27,8 % à l’échelle nationale.

Sur le même sujet
ÉpidémieBelgique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous