RTS3HPHR1
belgaimage-168155167-full1
Joaquín Guzmán (à gauche) et Dámaso López lors de leur arrestation, respectivement en 2014 et 2017.
«Industry»: la doudoune et, cravate noire, Robert Spearing (incarné par Harry Lawtey) qui subit un bizutage permanent pour ses choix vestimentaires.
RTX8EO9X_Plan de travail 1
Massimo et Edena dans leur camping-car.
RTS2TWVO1
RTS2Z0HF1
20tBf8k2Kcv8jO0iMEtUOX1
«Nous avons l’apparence de combattants. Mais ce que nous voulons, c’est faire du sport. Aucun de nous ne fait partie d’une milice», affirme Linus Lewandowski à propos d’Homokomando.
«Gates en enfer. Dites non à Bill Gates.»
Glenn Close et Amy Adams.
trevidic
Joe Biden et Bernie Sanders.
Les Premiers ministres polonais Mateusz Morawiecki et hongrois Viktor Orbán.
HOMMEARBREOK
Le choix de la rédaction
  1. Terrasses

    Réouverture de l’horeca: les bourgmestres frondeurs persistent, le fédéral reste inflexible sur la date

  2. PHOTONEWS_10865389-082

    Réouverture de l’horeca: un bourgmestre ne peut pas empêcher la police de verbaliser

  3. d-20210205-GL598J 2021-04-14 11_55_07

    Voyages: quelles sont les mesures en vigueur dans les pays prisés des Belges? (carte interactive)

La chronique
  • La chronique «Enjeux»: «Il faut savoir où nous allons»

    Le covid est sans doute l’un des plus grands défis lancés aux démocraties occidentales depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Mais, paradoxalement, au-delà des débats d’experts et des chamailleries politiciennes, la pandémie a surtout révélé l’absence d’un « grand récit », de cette interprétation du moment et du monde, de cette affirmation de valeurs et d’objectifs, qui permettent à des sociétés désemparées de se rassembler, au-delà de leurs différences et de leurs différends.

    Aucun grand discours n’est venu donner du sens à la crise, alors que l’incertitude aurait mérité autre chose que des déclarations convenues et des consignes techniques. Certes, on n’est pas en guerre. Il n’y a donc pas eu d’appel du 18 juin. Il n’y a pas eu non plus de harangue épique à la hauteur du discours des « heures sombres » prononcé par Winston Churchill le 4 juin 1940 à la Chambre des Communes. Ni d’exposé grave comme celui de Franklin Roosevelt le 6 janvier 1941 sur les Quatre Libertés, dont celles, tellement d’actualité, de « vivre à l’abri du besoin et à l’abri de la peur...

    Lire la suite

  • Zut, on déconfine

    A quoi reconnaît-on une personne déprimée ? Même les bonnes nouvelles ne lui rendent pas le sourire.

    Ce sentiment de blues généralisé domine largement après les annonces du Comité de concertation de mercredi. Les écoles rouvrent ? Bof. Les terrasses vont s’égayer ? Ah bon. Le couvre-feu va sauter ? Soit.

    Mais que se passe-t-il dans un pays plutôt réputé pour sa bonne humeur ? Il se passe d’abord que le Comité de concertation a pris la...

    Lire la suite