La reine Mathilde est venue chez Danone durant la matinée discuter de la façon dont les capitaines de la société belge peuvent intégrer les Objectifs de développement durable dans leur business models.
XNA202010126103.jpg
La riothermie permettra d’économiser 40
tonnes d’émissions de CO
2
 par an, soit 25
% des calories nécessaires pour chauffer les 15.000
mètres carrés de la future administration communale d’Uccle.
La Menuiserie, qui s’étendra sur 2000 m², devrait ouvrir ses portes en mars 2022.
Le projet de centrale biomasse doit être concrétisé pour 2023.
Bientôt, la quasi-totalité des emballages en plastique seront admis dans les sacs où l’on met aujourd’hui canettes, bouteilles en plastique et «
Tetra Pak
».
La connection pour injecter du biométhane a nécessité quelques adaptations au réseau de distribution.
Gwendoline Viatour a convié plusieurs professionnels de la biodiversité dont Pascal Colomb pour l’aider à stimuler la biodiversité au pied des tours de l’Axis Parc.
Nicolas Cordier, responsable du développement urbain et régional de l’UCLouvain, sur le site du futur quartier Athéna-Lauzelle.
RTX7XVLQ1
Ath
TOPSHOT-AUSTRALIA-ANIMAL-ENVIRONMENT
FILES-CLIMATE-ARCTIC-ENVIRONMENT
« Je suis très bien ici », dit Bény. « Même s’il y a des problèmes de voisinage. »
Selon les estimations, le coût annuel des inondations fluviales en 2050 s’établirait entre 134 et 290  millions pour tout le pays.
d-20180625-3MY2L1 2018-06-25 23:39:48
Le choix de la rédaction
  1. d-20201116-GJXCV1 2021-02-11 12_26_23

    Coronavirus: dans les hôpitaux, la hausse brutale des entrées est une réalité

  2. L’annonce qui a suivi le Codeco rimait avec espoirs déçus.

    Comité de concertation: avec la peur d'une troisième vague, tout espoir est reporté

  3. Hospis

    Coronavirus: un pic à 204 admissions en un jour a calmé toutes les ardeurs

La chronique
  • La chronique de Carta Academica: «Digestion troublée du «Festin de Babette», œuvre essentielle»

    Hier soir, j’ai regardé Le Festin de Babette, un film réalisé en 1987 par Gabriel Axel dans lequel Stéphane Audran incarne Babette, une Française s’étant réfugiée au Danemark dans le courant de l’année 1871. Cette année-là, en effet, Paris est le théâtre d’une répression féroce menée par le gouvernement d’Adolphe Thiers, qui massacre impitoyablement les révolutionnaires de la Commune autant que ses plus vagues sympathisants. Babette, dont le fils et le mari ont été fusillés par un général de l’armée française, s’échappe du bain de sang et trouve asile chez deux sœurs danoises, des vieilles filles profondément religieuses à la tête d’un culte luthérien hérité de leur défunt père. Ces dernières offrent à la Parisienne une position de cuisinière et, dans la foulée, lui apprennent à préparer les quelques plats frugaux attendus à leur table d’ascètes. Les années passent et Babette, bien installée dans la petite communauté danoise, ne paraît plus entretenir d’autres liens avec sa patrie d’origine...

    Lire la suite

  • Tout ça pour ça…

    La réalité est désagréable, la réalité est épouvantable, la réalité est difficilement supportable. On voyait le soleil par la fenêtre, on sentait le goût du dehors et nous voilà de retour à la case « hôpitaux menacés de saturation », avec tous les mots de la « coronavlangue » en prime : troisième vague, exponentielle, courage, prudence, sécurité. On pensait être au bout du chemin et pour la ixième fois, voilà la liberté repoussée à plus tard. Dans une semaine ?

    ...

    Lire la suite