Pollution

Sauver le voyage ou la planète: le paradoxe des passagers aériens

Mon ciel vaut-il ma Terre ? La liberté de voyager dans le premier ou la défense de la seconde : les passagers aériens ont le cul entre deux sièges. Plus ou mieux conscient des enjeux, ont-ils modifié leur manière de voyager, en compensant leurs émissions de CO2 par exemple ? Chez Brussels Airlines, en 2021, ils étaient… 0,1 %.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Accédez à tous les articles en illimité dès 9€ par mois

S'abonner