Accueil

«Le gibier commençait à reprendre des couleurs»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le consommateur est-il toujours aujourd’hui aussi amateur de gibier qu’hier ? « Cela commençait à reprendre », note Gérald Enthoven, qui gère les ateliers de découpe et de vente Maison Protin à Chiny et Condroz Gibier à Ciney. Avec la PPA, il y a eu une réaction immédiate de la clientèle et le sanglier a été bien moins acheté, un peu comme tout le gibier d’ailleurs. Avant, on faisait du volume en sangliers vu que c’est le gibier le moins cher par rapport au chevreuil ou la biche. Certains préfèrent chevreuil ou biche, mais le sanglier a aussi du goût, car c’est une viande grasse. On voyait le bout du tunnel avec la fin de la PPA, puis le Covid est arrivé… Avec deux étapes de fermeture de l’horeca. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs