Accueil Société

Avec le covid omniprésent et l’horeca fermé, les chasseurs ont le vague à l’âme

Via le Royal Saint-Hubert Club de Belgique, les chasseurs demandent à la ministre Tellier de maintenir la prime aux établissements de traitement de gibier pour répondre aux exigences de réduction des populations de sangliers. En effet, la fermeture de l’horeca ne facilite pas la commercialisation du gibier. Par ailleurs, chasser à quatre pour respecter les mesures sanitaires est ingérable pour eux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 5 min

Peste porcine africaine (PPA) et covid, voilà deux épidémies qui n’ont strictement rien à voir entre elles mais qui ont toutes deux des conséquences significatives sur la gestion du gibier et sur le quotidien des chasseurs. Avec la PPA, il y a eu un sentiment de rejet de certains consommateurs envers la viande de sanglier, voire de gibier en général, alors que la PPA n’est pas transmissible à l’homme et que tous les animaux tués en zone infectée ne se retrouvaient évidemment pas sur les étals des bouchers. Mais l’effet psychologique reste parfois prépondérant dans la tête des consommateurs potentiels !

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Dulieu Christian, dimanche 8 novembre 2020, 21:39

    Chez nous la chasse est une activités de nantis très peu accessible a la majorité contrairement a d"autre pays rt bien qu'ils en assument les conséquences et qu'ils payent les dégâts

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs