Troisième victoire pour Magnus Cort Nielsen et pour EF Pro Cycling sur le Tour d’Espagne: «Je ne m’y attendais pas»

Troisième victoire pour Magnus Cort Nielsen et pour EF Pro Cycling sur le Tour d’Espagne: «Je ne m’y attendais pas»
AFP

Déjà vainqueur de deux étapes en 2016, le Danois Magnus Cort Nielsen a décroché un troisième succès au Tour d’Espagne cycliste mais aussi le troisième de son équipe EF Pro Cycling dans cette édition après Michael Woods et Hugh Carthy.

« Je ne m’y attendais pas du tout », a déclaré Cort Nielsen. « Il y a quelques semaines, j’ai été contaminé au coronavirus et voilà que je gagne une étape de la Vuelta. Cela signifie vraiment beaucoup pour moi de m’imposer après ma maladie. C’était une saison très étrange où nous sommes restés à l’arrêt pendant longtemps avant de reprendre la compétition. Je retrouvais lentement la forme quand je suis tombé malade et que j’ai dû arrêter le vélo pendant un certain temps. J’ai repris l’entraînement trois semaines seulement avant le début de la Vuelta. Heureusement, j’ai obtenu le feu vert des médecins pour participer à cette course. »

Cort Nielsen a en fait aidé son coéquipier Carthy, troisième au classement général. « Avant cette étape, je ne m’attendais pas à gagner, pas même pendant l’étape. Je n’étais pas très confiant sur mes chances de victoires. Je m’attendais à ce que le peloton soit plus réduit à la fin et j’ai principalement roulé en soutien de Hugh. J’ai pensé à la victoire à partir des 50 derniers kilomètres. Lorsque j’ai franchi cette dernière côte, j’ai réalisé qu’il n’y avait pas beaucoup d’hommes dans le peloton plus rapides que moi. J’étais mal placé avant le dernier virage mais j’ai réussi à trouver l’ouverture et j’ai tout donné jusqu’à la ligne d’arrivée », a conclu Cort Nielsen.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • PHOTONEWS_10853879-088(1)

    Par Stéphane Thirion

    Cyclo-cross

    Cyclocross: Wout Van Aert remet les mains dans le cambouis

  • Les coûts liés au matériel sont considérables même s’il s’agit d’une structure plus modeste. @News

    Le peloton en manque de vélos

  • Pas question pour Guillaume Martin et ses collègues de s’entraîner intensivement dès janvier sous peine d’être « cramé ».

    Par Eric Clovio

    Route

    Cyclisme: «Le menu hivernal est individualisé», explique Samuel Bellenoue

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous