Accueil Société

Carnet de l’intensiviste: «Avec le covid, la difficulté d’accompagner les familles est d’une violence rare»

Chaque jour, un membre du corps médical revient sur sa journée de lutte contre le coronavirus. Sabrina Joachim, cardiologue aux soins intensifs de la Citadelle de Liège, raconte.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Dans cette deuxième vague, parce que nous avons commencé par accueillir un ou deux patients covid puis que leur nombre a crû de manière exponentielle, les visites de familles aux patients ont toujours été possibles. C’était, au départ, des visites autorisées un jour sur deux, toujours la même personne durant une semaine. Nous avons dû restreindre ces visites et nous acceptons maintenant une personne par patient, une seule fois par semaine. Si le malade se porte mal, nous laissons venir plusieurs membres de la famille.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Esquenet Alexandre, samedi 7 novembre 2020, 9:58

    pfiou, cruel ce virus. Courage à tous!

  • Posté par Delwart Serge, samedi 7 novembre 2020, 9:51

    MERCI A VOUS DE S OCCUPER DE SES PATIENTS A QUI POUR CERTAIN D ENTRE EUX VIVENT LEURS DERNIERES HEURES. SANS LA PRESENCE DES SIENS ,JE SUIS DE TOUS COEUR AVEC LE MONDE HOSPITALIER.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs