Coronavirus - Le Colruyt de Seraing en grève

Les travailleurs de la chaîne de supermarchés Colruyt organisent, depuis plusieurs semaines, une grève tournante chaque samedi ou lundi dans l'une des grandes surfaces du groupe. Après les magasins de Herve, Fléron, Chênée et Jemeppes, c'est au tour du Colruyt de Seraing de fermer pour 24 heures.

Le syndicat réclame une augmentation de quatre euros des chèques repas, une demi-heure de récupération supplémentaire par jour, l'interdiction des sacs afin de limiter les risques de contamination et l'application de la Convention collective de travail 104, qui permet au plus de 45 ans d'avoir plus de temps de récupération. Selon le syndicat socialiste, ces mesures, adoptées au printemps, ont été suspendues depuis le 30 juin.

La semaine dernière, plusieurs enseignes de la grande distribution et la Fédération belge du commerce et des services Comeos se sont rassemblées pour tenter de trouver un accord. Mais au sein de Colruyt, les mesures prises ne sont pas encore satisfaisantes, juge le syndicat. "Chaque travailleur recevra une prime de 500 euros net normalement. Les avancées des négociations ne sont cependant pas encore suffisantes chez Colruyt, " a commenté Patrick Masson, premier secrétaire du SETCa Liège-Huy-Waremme.

"Les négociations bloquent notamment sur les chèques repas et sur le temps de récupération", souligne M. Masson.

Le Colruyt de Seraing restera fermé jusque 20h00 samedi. Une nouvelle réunion est prévue lundi à 09h00.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous