Standard: Philippe Montanier redistribue les cartes

Le coach des Rouches doit à présent faire des choix et il a commencé...
Le coach des Rouches doit à présent faire des choix et il a commencé... - Photo News

Ce samedi, juste avant l’ultime entraînement, le Standard a poussé un ouf de soulagement en recevant les tests des résultats Covid. L’hécatombe du début de semaine n’a pas fait de nouvelles victimes, avec seulement deux éléments qui restent à quai. Le malchanceux Moussa Sissako et Collins Fai sont toujours positifs, ils ne sont donc pas montés dans le car qui a pris la route de la région d’Anvers, hier soir, pour la mise au vert.

La contamination du Camerounais signifie qu’il restera en Belgique et ne participera pas à la double confrontation de son équipe nationale face au Mozambique.

Ces deux défections impliquent forcément que le reste du groupe est d’attaque, de quoi offrir à Philippe Montanier de nombreuses possibilités au moment de désigner les noms qui s’en iront défier la redoutable équipe d’Ivan Leko. Un luxe qui a vu le stratège français effectuer des choix forts, qui ne laissent planer aucun doute quant à son attrait pour la jeunesse du bord de Meuse. Pas de Mehdi Carcela, Obbi Oulare ou Duje Cop dans la sélection, de quoi voir poindre des interrogations quant à l’avenir de l’ailier marocain.

Tout le monde le sait, Mehdi est un artiste, qui se nourrit des cris du public au moment de sortir ses grigris et autres arabesques devant les défenseurs. Les matches à huis clos s’apparentent à une véritable punition pour celui qui est en fin de contrat et qui risque de ne plus faire de vieux os à Sclessin, son mentor lui préférant Aleksandar Boljevic ou des jeunes issus du « SL16 Football Campus ». Ceux qui, en début de saison, avaient pour tâche d’accompagner le groupe, d’apprendre et d’engranger du temps de jeu. Des minutes qui passeront rapidement aux heures dans le chef de Michel – Ange Balikwisha ou Abdoul Fessal Tapsoba, deux profils fortement appréciés par le staff. Le second cité possède cette pointe de vitesse qui cadre à merveille avec la tactique mise en place, et qui pourrait servir d’arme redoutable face aux géants anversois, pas toujours à l’aise au moment de se retourner.

Le retour aux affaires de Kostas Laifis, l’éphémère victime du Covid, va également permettre à son entraîneur de lancer une défense à trois, mutable en cinq briques quand l’adversaire passe en mode offensif. Les cartes sont donc en train d’être redistribuées dans la Cité Ardente, avec des atouts jeunes de plus en plus pressants.

Si le Standard affirme la philosophie qu’il s’est imposée en début de compétition, il doit tout de même une revanche à ses supporters, coincés derrière leurs écrans, après la déroute européenne au Lech Poznan. En cas de succès, le Standard pourrait s’emparer de la première place. Voilà un beau défi pour les jeunes pousses liégeoises…

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • SOCCER JPL D14 MOUSCRON VS CLUB BRUGGE

    Par Christophe Caulier

    Mouscron

    D1A: Mouscron verrouille un point bonus contre Bruges

  • PHOTONEWS_10883631-059

    Par Alexandre Cuitte

    Standard

    Anderlecht, la victime préférée de Maxime Lestienne

  • PHOTONEWS_10887881-006

    Par G.R. et X.TH

    Anderlecht

    Le futur du Sporting d’Anderlecht continue de se jouer en coulisses

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous