Hervé Kage: «Le RSCA a retenu la leçon»

Hervé Kage: «Le RSCA a retenu la leçon»
Belga

Anderlecht va mieux ces dernières semaines. Depuis la gifle reçue le 4 octobre face à Bruges, les Mauves ont empoché un 7 sur 9, décrochant notamment un bon succès face à l’Antwerp le week-end dernier. Ce dimanche, Vincent Kompany et ses troupes auront à cœur de confirmer leur forme grandissante du côté de la Ghelamco Arena de Gand.

Comme La Gantoise, Anderlecht n’a pas vécu un début de saison des plus tranquilles. Mais contrairement aux Gantois qui restent sur un triste bilan de cinq défaites lors des six derniers matches toutes compétitions confondues, les Mauves, eux, semblent avoir trouvé leur rythme de croisière ces dernières semaines. À voir s’ils parviendront à confirmer ces bonnes intentions ce dimanche. « Cette rencontre va opposer deux équipes en reconstruction, même si Anderlecht est mieux que Gand ces derniers temps », note Hervé Kage, le joueur de 31 ans passé par La Gantoise lors de la saison 2013-2014. « Mentalement, l’avantage est donc du côté bruxellois. J’ai regardé le match contre Anvers et on sent qu’Anderlecht a appris de ses erreurs. Il a su rester solide dans le dernier quart d’heure, ce qui n’avait pas toujours été le cas par le passé, les Mauves éprouvant des difficultés à garder le zéro. Par contre, le RSCA a laissé la possession de balle aux Anversois, ce qui n’est pas dans les gènes du club. Anderlecht est une équipe qui doit avoir la possession, dominer ses adversaires, se créer des occasions. En fait, le Sporting ne devrait même pas avoir d’adversaires car c’est le plus grand club de Belgique. »

« Je crois fermement au projet de Vincent Kompany »

Un club qu’Hervé Kage connaît bien puisqu’il y a passé une partie de sa formation et y a d’ailleurs signé son premier contrat professionnel en 2006, sans toutefois recevoir sa chance avec l’équipe première. « Pour cela, j’aurais adoré à l’époque avoir quelqu’un comme Kompany, qui me fasse confiance. C’est pourquoi je crois fermement à son ‘process’. Mais cela m’a attristé de voir que les résultats n’étaient pas toujours au rendez-vous, car ceux-ci n’étaient pas toujours mérités. D’autant qu’il tentait de proposer du beau football », note encore Hervé Kage qui, aujourd’hui, se cherche un nouveau port d’attache. « Je n’ai toujours pas de club mais je continue à tenir la forme et à m’entraîner à Anvers chez Lieven Maesschalck. Et j’espère bien, d’ici janvier, avoir trouvé une nouvelle formation. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • 2513891

    Par Cédric Martin (avec Fr.L.)

    Charleroi

    Defays, de futur Mazzù à éternel T2 de Charleroi?

  • 2547381

    Par Guillaume Raedts

    Anderlecht

    Nmecha revient sur le coup de gueule de son coach: «Je n’avais jamais vu Kompany en colère comme ça avec nous»

  • Nicolas Raskin au duel avec Jakub Moder au milieu.

    Par Jonas Bernard

    Standard

    Raskin et Cimirot ont montré la voie

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous