Accueil Belgique

Nethys et Ogeo veulent démettre le président d’Integrale

Les administrateurs de Nethys et Ogeo ont dénoncé auprès de la Banque nationale le comportement de l’actuel président de l’assureur liégeois, Michel De Wolf. Et sont en train d’organiser sa révocation. Ambiance…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Déshonoré par les indemnités de rétention – un total de 5,7 millions d’euros, dont quatre au bénéfice de son seul CEO, Diego Aquilina – qui furent promises à ses anciens dirigeants au lendemain du scandale Publifin, rappelé à l’ordre par la Banque nationale, considéré comme un puits sans fond par la maison-mère, Nethys, qui y a déjà injecté 350 millions d’euros (et doit encore libérer 30 millions), l’assureur liégeois Integrale est depuis plusieurs mois déjà à la recherche d’un repreneur capable de recapitaliser l’entreprise pour qu’elle réponde aux très strictes normes de solvabilité européennes et aux exigences de la Banque nationale de Belgique. Deux candidats, Athora et Monument RE (lire par ailleurs), firent bien des offres mais qui furent jugées insuffisantes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs