Jürgen Klopp et Pep Guardiola fustigent le calendrier infernal: «Il faut protéger les joueurs, ils sont épuisés» (vidéos)

Photonews
Photonews

Manchester City et Liverpool se sont quittés ce dimanche sur le score de 1-1. Une rencontre qui a énormément perdu en intensité et en précision en seconde période. Pour les deux entraîneurs Pep Guardiola et Jürgen Klopp, la raison est bien simple : les joueurs sont fatigués. Les coachs n’ont pas hésité à critiquer les décisions prises en Premier League à l’égard du calendrier et du nombre de changements dans un match.

Alors que la plupart des championnats en Europe continuent d’appliquer la règle des cinq changements adoptée en raison de la crise du coronavirus, ce n’est plus le cas en Angleterre qui est revenu à trois pour la saison 2020-2021. « Nous allons en reparler (…) C’est le seul grand championnat avec seulement trois changements », a fustigé Klopp. « C’est un manque de leadership. Si 14 équipes ne sont pas d’accord pour les cinq changements, cette règle pourrait au moins être autorisée pour les six premiers du championnat s’ils le souhaitent. »

Ce sont en effet les clubs de Premier League qui ont voté pour le retour à la règle initiale. Mais les équipes du Top, qui sont aussi engagées sur la scène européenne, n’étaient pas du même avis que les « petits » clubs, qui voyaient là un désavantage pour eux car leur effectif est souvent moins fourni.

« Vous voulez du beau football ? Donnez quelques heures de plus aux joueurs »

Guardiola a suivi l’Allemand dans son coup de gueule, révélant que c’était justement sur ce point qu’ils ont discuté au coup de sifflet final avant de rentrer aux vestiaires. Il dénonce également la lourdeur du calendrier où matches nationaux, européens et internationaux se succèdent à un rythme infernal. « Mon affaire est de protéger les joueurs, ils sont épuisés », a réagi le technicien de City, qui pointe notamment la blessure du joueur de Liverpool Alexander-Arnold en fin de rencontre. « LeBron James a remporté le titre NBA et maintenant il est en vacances pendant un mois ou deux. Nos gars ont huit jours. On a des matches et encore des matches parce que la télévision a décidé ainsi. »

Une protestation qui fait écho à une réaction similaire d’Ole Gunnar Solskjaer, l’entraîneur de Manchester United, la veille. Le coach des Red Devils s’était plaint de devoir jouer le samedi à 12h30 après avoir joué en Ligue des champions mercredi soir en Turquie. « Il a raison », a commenté Klopp. « Tout le monde a besoin de se mettre autour d’une table. La Premier League doit changer ça. Les diffuseurs télévisés doivent aussi en parler. Vous voulez voir du beau football ? Alors donnez quelques heures en plus aux joueurs. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • SOCCER JPL D14 MOUSCRON VS CLUB BRUGGE

    Par Christophe Caulier

    Mouscron

    D1A: Mouscron verrouille un point bonus contre Bruges

  • PHOTONEWS_10883631-059

    Par Alexandre Cuitte

    Standard

    Anderlecht, la victime préférée de Maxime Lestienne

  • PHOTONEWS_10887881-006

    Par G.R. et X.TH

    Anderlecht

    Le futur du Sporting d’Anderlecht continue de se jouer en coulisses

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous