Kamala Harris, déjà favorite des bookmakers britanniques pour 2024

US-PRESIDENT-ELECT-JOE-BIDEN-AND-VICE-PRESIDENT-ELECT-KAMALA-HAR-GHTH1A2QN.1

Première femme vice-présidente, symbole de la diversité, Kamala Harris électrise la gauche américaine, qui y voit l’avenir bien plus qu’en Joe Biden, président de transition.

Dès les premières heures qui ont suivi l’annonce de la victoire de Joe Biden à la présidentielle par les principaux médias américains samedi, l’enthousiasme s’est très vite reporté sur sa colistière, jusque dans les rues de la plupart des grandes villes du pays. «C’est incroyable, on n’a jamais vu une femme si haut sur l’échelle du pouvoir», s’est réjouie à New York Devi Kowlessar, agent immobilier qui, comme la vice-présidente élue, est d’origine indienne. «Elle représente tellement de choses. Elle pourrait devenir notre prochain président!»

Une victoire réjouissante

Chez les bookmakers britanniques, l’ancienne procureure de Californie est déjà favorite pour le scrutin 2024, devant Joe Biden. De fait, depuis plusieurs semaines, des pancartes «Harris 2024» ou «Harris-Biden 2024» fleurissent déjà.

Pour beaucoup de femmes démocrates, le succès de Kamala Harris est d’autant plus réjouissant que la défaite d’Hillary Clinton, passée près de devenir la première femme présidente des Etats-Unis, avait été brutale il y a quatre ans.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous