Anderlecht fait partie des meilleurs clubs formateurs en Europe

photo news
photo news

À Anderlecht, plus que jamais, la jeunesse est devenue la priorité du club, qui mise énormément sur ses talents de l’Académie. Reste que, ces dernières années, bien avant l’arrivée de Vincent Kompany, les Mauves ont également fait du bon travail si on s’en réfère aux données de l’observatoire du football CIES. Sans grande surprise, le club bruxellois est le meilleur club formateur du pays… mais il est aussi très bien placé à l’échelle internationale. Ainsi, on dénombre 12 joueurs, formés à Neerpede (pendant au moins trois saisons), qui jouent actuellement dans des équipes des cinq grands championnats européens (Premier League, Liga, Ligue 1, Bundesliga, Serie A). Ce qui place Anderlecht à la 39e place, loin derrière le Real Madrid (42), le Barça (32) et Lyon (31). Mais si on se penche sur le nombre de matches disputés depuis un an par ces joueurs, on remarque qu’Anderlecht arrive en première position avec une moyenne de 20,7 rencontres disputées par joueur, devant l’Atlético Madrid (19,5). Une preuve que les clubs font confiance aux jeunes passés par Anderlecht…

Des statistiques qui se confirment quand on élargit l’étude aux 31 ligues européennes. À ce petit jeu-là, les Mauves figurent à la 21e position avec 42 joueurs ayant transité par le centre de formation anderlechtois. Ce classement particulier étant dominé par le Partizan Belgrade (85), l’Ajax (77) et le Dinamo Zagreb (71). Sur les bases du même critère que précédemment (le nombre de matches disputés depuis un an), Anderlecht se positionne ensuite au sixième rang (15,9 matches), derrière l’Atlético Madrid, Valence, Chelsea, Bate Borisov et le Maccabi Tel-Aviv.

« Ces résultats sont une très grande fierté pour nous, souligne Karel Van Eetvelt, le CEO du RSCA. Mais c’est surtout une grande source de motivation pour continuer dans la voie tracée par Anderlecht depuis de nombreuses années en termes de formation des jeunes. Pour rester au sommet, nous allons encore investir, tant dans les infrastructures que dans l’encadrement. Dans la mesure de nos moyens, évidemment, car nos finances ne nous permettent pas de folies. Mais nous serons inventifs. Nous sommes justement en pleine phase d’évaluation pour savoir comment nous pourrions encore nous améliorer. Nous étudions actuellement ce qui se fait de mieux au niveau européen et nous sommes notamment particulièrement attentifs à tout ce que réalise l’Ajax en la matière. L’un de nos secrets est l’éducation très poussée, à la fois sportive et scolaire, avec nos propres pédagogues, que nous offrons aux jeunes talents. Cela séduit et rassure naturellement les parents. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • 2513891

    Par Cédric Martin (avec Fr.L.)

    Charleroi

    Defays, de futur Mazzù à éternel T2 de Charleroi?

  • 2547381

    Par Guillaume Raedts

    Anderlecht

    Nmecha revient sur le coup de gueule de son coach: «Je n’avais jamais vu Kompany en colère comme ça avec nous»

  • Nicolas Raskin au duel avec Jakub Moder au milieu.

    Par Jonas Bernard

    Standard

    Raskin et Cimirot ont montré la voie

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous