Accueil Présidentielle américaine 2020

Trump - Biden: l’administration des services généraux refuse de signer la transition

La directrice des services généraux de l’administration américaine, chargée de reconnaître officiellement la victoire de Joe Biden, a refusé de signer la lettre de formalisation de la transition de pouvoir.

Temps de lecture: 2 min

La directrice des services généraux de l’administration américaine (GSA), chargée de reconnaître officiellement la victoire de Joe Biden, a refusé de signer la lettre de formalisation de la transition, a rapporté lundi le Washington Post. Ceci indique que le président sortant Donald Trump refuse toujours de reconnaître la victoire de son rival démocrate Joe Biden et pourrait perturber la passation de pouvoir.

Recours en justice

Une lettre d’approbation de la transition signée par la GSA équivaut, selon le Washington Post, à une déclaration officielle du gouvernement américain sur le vainqueur de l’élection présidentielle. Donald Trump a introduit des recours en justice en espérant pouvoir gagner le scrutin malgré tout.

La GSA est chargée, à la suite de l’élection d’un nouveau président, de donner accès aux équipes du vainqueur aux bâtiments, fonctionnaires et financements fédéraux ainsi qu’aux courriels et aux systèmes informatiques.

L’institution lance habituellement la transition dès que la plupart des grands médias déclarent le nom du vainqueur mais sa directrice, Emily Murphy, nommée en 2017 par Donald Trump, n’a, plus de 36 heures après la proclamation de Joe Biden comme «président élu», toujours pas signé la lettre d’approbation.

Une porte-parole du service a indiqué qu’il n’y avait pas encore de «clair vainqueur» et a souligné que la GSA se conformera aux exigences légales.

Déjà vu en 2000

Selon le Washington Post, l’administration de Donald Trump ne semble pas pressée de signer la note de transition. Le journal américain souligne que ceci pourrait entraîner le premier ralentissement de transition des temps modernes, à l’exception de celui observé en 2000. La Cour suprême des Etats-Unis avait alors statué en faveur du républicain George W. Bush et au détriment du démocrate Al Gore plus d’un mois après le jour des élections.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

41 Commentaires

  • Posté par Alain B, mardi 10 novembre 2020, 19:35

    Trump vient de virer le secrétaire à la défense (https://edition.cnn.com/2020/11/09/politics/trump-fires-esper/index.html) On suppute que d'autres vont suivre, notamment les directeurs du FBI et de la CIA (https://edition.cnn.com/2020/11/09/politics/trump-frustrated-cia-director-haspel/index.html) Il y a un bon coup à jouer pour l'équipe de Biden : essayer de les recruter au fur et à mesure. Question transition, ils auraient les gens qui sont au fait de ce qui se passe (en omettant les deux derniers mois) lorsque la transition inévitable aura lieu et les mieux placés pour interagir avec leurs remplaçants et les équipes en place. Win-win ...

  • Posté par Stenuit Fernand, lundi 9 novembre 2020, 21:45

    Aux USA , il n'y a que deux compartiment : ou on est de droite , ou on est de gauche .Ou républicain ou démocrate . Beaucoup de républicains , aujourd'hui , depuis Trump , ne se sentent plus à l'aise , à cause de ses divagations et mensonges . C'est ce qui avantage les démocrates . Trump démolit son parti .

  • Posté par Alain B, mardi 10 novembre 2020, 19:27

    Les démocrates ne sont pas un parti de gauche, en tout cas pas selon nos standards. Centre-droite, tout au plus ...

  • Posté par Eric Parren, lundi 9 novembre 2020, 19:18

    Suffit de voir FoxNews pour comprendre que ces Républicains, c'est devenu une sorte de secte... Leurs pubs, c'est 95% de vente d'assurance maladie et de produits "miraculeux" et le reste c'est de la donation religieuse et militaire avec des personnages très farfelu et franchement très très très douteux. L'assurance maladie c'est un business gigantesque là-bas. Cette partie des USA ne voudra jamais d'un système de santé comme le notre, c'est trop "Socialiste", eux c'est Me, Myself and I, le reste peut crever... et de plus, ça tuerait tout ce gros business visiblement hyper juteux. Et ces médias (car il n'y a pas que Fox) jouent totalement le jeu des complots, de la 5G et autres conneries pour "personnes fragiles"... Bien heureux qu'un de leur Dictateur soit déchu pour le moment mais le monde doit craindre cette moitié des USA qui est très très TRES dangereuse pour le monde. Après les nazis, les islamstes, c'est de cette partie des USA qu'on doit se méfier et surveiller très attentivement.

  • Posté par Deckers Björn, lundi 9 novembre 2020, 21:07

    En effet, triste. Comment pouvoir parler à cette Amérique et lui faire comprendre que le système de santé européen coûte moins cher tout en étant bien plus juste et inclusif. Lobotomisés par la pub, par les évangélistes timbrés et cupides, et le lobbying sans limites, les Américains en sont réduit à l'avilissement, ainsi cette brave dame républicaine posant la question de savoir les relation de Biden avec le PC chinois. Vu d'ici, son commentaire est risible et grotesque. Mais elle croit fermement à ces salades... Quelle pitié... sinistre....

Plus de commentaires

Aussi en Présidentielle américaine 2020

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs