Retrait de la vente de produits non-sûrs: deux autres plateformes s'engagent

L'initiative européenne du "Product Safety Pledge" remonte à 2018. En s'associant à ce document, les plateformes internet de vente s'engagent de manière volontaire à davantage veiller à la sécurité des produits non-alimentaires de consommation vendus par des tiers via leurs services. Vu la part grandissante de l'e-commerce dans les achats des citoyens européens, il y a régulièrement des inquiétudes sur la conformité des objets vendus via internet avec les règles européennes, entre autres en matière de sécurité.

L'engagement volontaire des plateformes permet d'aller un peu plus loin que ce que l'UE impose déjà dans sa directive sur la sécurité des produits (DGSP).

La plateforme signataire peut par exemple s'engager en créant un mécanisme interne pour rapidement retirer de la vente des produits dangereux (en deux jours maximum), dès notification des autorités ou d'autres acteurs. Il lui est également conseillé de faciliter la notification d'un potentiel produit dangereux par le consommateur, et d'améliorer sa coopération avec les autorités ou encore la détection automatique de potentielles infractions.

Sept autres plateformes majeures (Alibaba, Allegro, Amazon, Cdiscount, eBay, Rakuten France et Wish.com) se sont déjà "engagées" pour un retrait plus rapide et systématique des produits non-sûrs.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous