Accueil Présidentielle américaine 2020

Pourquoi Donald Trump s’accroche au pouvoir

Aux abonnés absents, Donald Trump refusait toujours de concéder sa défaite lundi, certains proches laissant entendre qu’il « ne s’y résoudrait jamais ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Aux abonnés absents, Donald Trump refusait toujours de concéder sa défaite lundi, certains proches laissant entendre qu’il « ne s’y résoudrait jamais ». Curieuse stratégie, face à la quasi-certitude du score final dans l’élection présidentielle tenue mardi 3 novembre : 7 millions de voix d’avance pour Joe Biden au vote populaire, au minimum 279 grands électeurs pour le Démocrate (270 étaient requis pour s’imposer) et surtout un chapelet de « swing states (Etat clés) » ravis sans coup férir (Wisconsin, Pennsylvanie, Michigan, Arizona, Géorgie).

Signe du courroux présidentiel et de l’indéniable pouvoir de nuisance du locataire de la Maison-Blanche, la directrice des services généraux de l’administration Trump (GSA), Emily Murphy, a refusé de signer la lettre de formalisation de la transition. Seule celle-ci équivaut à une reconnaissance formelle du vainqueur de l’élection présidentielle.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

34 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, mercredi 11 novembre 2020, 10:36

    Pourquoi poser cette question stupide,quel est l homme politique qui ne s accroche pas à son poste ? Le paysage belge en est rempli.Je me demande de quoi /qui vous parlerez quand Trump sera parti

  • Posté par Marlier Jacques, mardi 10 novembre 2020, 23:35

    Je ne comprends pas bien pourquoi certains semblent s'offusquer du fait que "la directrice des services généraux de l’administration Trump (GSA), Emily Murphy, a refusé de signer la lettre de formalisation de la transition". Ce refus me semble en parfaite cohérence avec les actions en justice que lance Trump! Si Trump soutient que "l'élection n'est pas juste", pourquoi sa propre administration devrait-elle lui donner tort sans même lui laisser le temps de lancer ses actions?

  • Posté par Neuberg Michel, samedi 14 novembre 2020, 2:12

    @Missair Antoine Oui, et très certainement aussi de la Patagonie, du Grand-Duché de Luxembourg, du Burkina Faso où il y a de fortes présomptions d'ingérence des services secrets inuits dans les élections du toutou préféré de la Maison Blanche.

  • Posté par Alain B, mercredi 11 novembre 2020, 19:47

    Pour les mettre sur la table, il faudrait déjà les trouver ... Cela me rappelle un très ancien jeu télévisé qui s'appelait "Visa pour le monde" : "On cherche !".

  • Posté par Missair Antoine, mercredi 11 novembre 2020, 0:54

    Parfaitement d'accord avec vous. Une fois les dizaines de preuves mises sur la table Donald Trump sera réélu car il reprendra les grands électeurs de l'Arizona, du Wisconsin, du Névada, du Michigan et probablement de la Géorgie et dépassera les 300 grands électeurs.

Plus de commentaires

Aussi en Présidentielle américaine 2020

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs