Accueil Belgique Politique

Numérisation, accélération et répression, maîtres-mots du ministre de la Justice

Vincent Van Quickenborne veut améliorer la rapidité des procédures judiciaires.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

C’est ce mardi que le ministre Van Quickenborne présentera en commission Justice son exposé d’orientation politique. La note, d’une cinquantaine de pages, accorde une large place au numérique, à la répression et à l’augmentation des moyens, notamment humains, pour plus de rapidité dans le traitement des affaires. La question de la surpopulation des prisons est quant à elle peu présente, regrette-t-on du côté du conseil central de surveillance pénitentiaire (CCSP).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs