Le baromètre encore repoussé: «Ce n’est pas l’outil dont nous avons besoin aujourd’hui», explique Vandenbroucke

Le baromètre encore repoussé: «Ce n’est pas l’outil dont nous avons besoin aujourd’hui», explique Vandenbroucke
Photo News

Le baromètre corona qui aurait dû servir de guide pour permettre à la population de connaître quasi en temps réel l’état de l’épidémie et à quelles mesures elle doit s’attendre est enterré par le gouvernement.

« Ce n’est pas l’outil dont nous avons besoin aujourd’hui », écrit le quotidien, citant le ministre de la Santé Publique Franck Vandenbroucke (SP.A).

Devant la commission de la Santé de la Chambre où il présentait son exposé d’orientation politique pour la législature, M. Vandenbroucke a précisé ses propos.

« Ce baromètre doit être repensé en profondeur », a-t-il indiqué.

Le ministre se refuse à parler d’un « enterrement ». Le travail des experts sur cet outil se poursuit sous la direction du commissaire du gouvernement à la lutte contre le coronavirus mais il est complexe, a-t-il expliqué. Il impose de tenir compte de la circulation du virus et du nombre d’hospitalisations mais aussi des « digues » qui doivent contenir le virus comme la situation du dépistage ou la compréhension et le suivi par la population des règles de quarantaine.

Ce baromètre devait déterminer l’adoption de mesures prédéterminées en fonction de seuils épidémiques. Un automatisme sera-t-il possible ? Ou faudra-t-il toujours une réflexion au préalable ? Le ministre n’a pas tranché la question.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous